hanoune

ACTES DE VIOLENCE D’APRES-MARCHE DE VENDREDI ET APPELS A LA «DISSOLUTION DES PARTIS POLITIQUES» : Louisa Hanoune dénonce des groupes «insidieux»

La secrétaire général du parti des Travailleurs (PT), Louisa Hanoune a affirmé, hier, que «les manifestations pacifiques des Algériens ne peuvent pas être dénaturées et confisquées par des groupes d’inconnus», en réaction aux incidents survenus à Alger à la fin de la marche pacifique contre le 5e mandat et pour le changement dans le pays.
Elle dira que «les casseurs ont pour objectif de terroriser la jeunesse et les larges couches de la société qui manifestaient pacifiquement depuis trois semaines contre le pouvoir en place», et d’assurer que « personne ne peut discréditer les marches historiques contre le 5e mandat.» Elle ajoute «le caractère pacifique du mouvement a été maintenu pour le 3e vendredi de suite. Le peuple a montré une parfaite exemplarité en matière de civisme et de pacifisme», souligne la SG du PT.
Comme tout le monde a pu le constater il y a en une participation massive des Algériens aux marches de vendredi dernier. Hanoune estime, aussi que les actes isolés survenus et qui se sont soldés par des blessures parmi les policiers et l’arrestation des individus responsables, ne pourraient jeter le discrédit sur ces marches pacifiques.
D’autre part, réagissant aux appels à l’encontre des partis politiques, la patronne du PT a tiré à boulets rouges en ciblant «certains intellectuels qui appellent au rejet des partis et même à leur dissolution. Elle affirme que ceux qui seraient derrière «préparent la transformation du sursaut révolutionnaire en un Printemps arabe. C’est-à-dire le chaos sanglant, ou préparent le lit d’un système pire que celui du parti unique », assure la SG du PT.
Louisa Hanoune met en garde contre les dangers du rejet des partis politiques. Pour elle, appeler les jeunes à les rejeter vise « à détruire tous les cadres et toutes formes d’organisation». «Alerte aux aventuriers et ceux qui préparent le pire», lance la patronne du PT.
Elle a précisé que le PT était «partie prenante de l’aspiration de la majorité à la démocratie». «Le PT n’a de leçons à recevoir de personne en matière de militantisme et de sacrifices, notamment de ceux qui veulent confisquer ce mouvement révolutionnaire populaire», lâche-t-elle.
Dans son intervention, Hanoune évoque des «groupes» encagoulés qui «exprimaient», vendredi, leur «haine» contre tous les «partis politiques sans distinction». Elle a également affirmé que les « partisans de la continuité ont commencé à bouger». « C’est ce qu’on a constaté hier à la Place du 1er Mai », dit-elle.
Med Wali