PH. ENTRETIEN Lagrap4

ABDALLAH LAGRA, PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION DES PLOMBIERS ALGÉRIENS (ANPA),  AU « COURRIER D’ALGÉRIE » : «Nous préparons un texte de loi  portant charte d’éthique de la profession»

Rencontré, jeudi dernier, à l’occasion de la tenue de la première édition du salon de la ventilation, chauffage et climatisation (SIVECC 2019) au CIC d’Alger, le président de l’Association nationale des plombiers algériens (ANPA), Abdallah Lagra nous a confirmé les préparatifs de l’association en vue de la promulgation d’une loi sur l’enregistrement qui servira de charte pour l’éthique de la profession, avec l’assistance d’un conseiller juridique.

L’occasion était, aussi pour lui, de revenir sur l’évolution du métier de plombier en Algérie, tout en évoquant l’importance de mieux organiser ce métier et la nécessité de revoir la formation du plombier et de donner la priorité à la formation approfondie et qualitative dans le domaine de l’installation des appareils à gaz.

 Le Courrier D’Algérie : L’Association nationale des plombiers algériens (ANPA) a marqué, dernièrement, sa présence au 1er salon SIVECC qui s’est déroulé à Alger. Quelle a été pour vous l’importance de cet évènement ?
Abdallah Lagra : En effet, ce salon, le premier du genre, nous permet de découvrir les dernières innovations et les dernières découvertes dans le domaine de la ventilation et du chauffage et air conditionné car les questions de la ventilation et du chauffage paraissent aujourd’hui  très importantes, d’où la nécessité de faire évoluer ces deux  systèmes dans nos  bâtiments et nos maisons.

-Cet évènement se veut une réponse aux nouveaux besoins du marché algérien.  Qu’en pensez-vous?
-Oui, absolument. Comme il  nous propose les nouvelles solutions en matière de ventilation, chauffage et climatisation.

-Parlons de votre métier. Selon vous, le plombier reçoit-il une formation de qualité en Algérie ?
-Je dirait, en général, qu’il faut bien revoir la formation professionnelle du plombier au niveau des centres de formation professionnelle  et de donner la priorité à la formation approfondie et qualitative de ce métier, notamment dans le domaine de l’installation d’appareils à gaz, en passant d’abord par la durée de la formation et activer ses spécialités dans le secteur.

-De même, est ce que cette profession est organisée?
-Cette profession n’est pas vraiment organisée comme il faut, car il ya des intrus dans la profession. Raison pour laquelle nous sommes en train de préparer la promulgation d’une loi sur l’enregistrement qui servira de charte pour l’éthique de la profession avec l’assistance d’un conseiller juridique. Cette loi permettra de mieux organiser cette profession.

-L’intoxication au CO  est l’une des principales causes des accidents domestiques. Plusieurs ont été enregistrés. Où se situe, selon vous, la responsabilité de ce drame ?
Le manque d’information et de vigilance est parfois la cause  principale de ce drame. Il est donc nécessaire de conseiller de ne pas utiliser les chauffages contrefaits  et de n’acheter que des appareils de chauffage qui répondent aux normes de sécurité requises. De même, les utilisateurs doivent faire l’entretien de leurs appareils à gaz, cela limitera les risques.

-Quelle est la contribution de votre association pour la prévention contre les intoxications liées  au gaz ?
-Cette année, nous avons organisé, en collaboration avec plusieurs  institutions, une campagne de sensibilisation sur les dangers de l’intoxication par gaz brûlé pour l’hiver 2019. À ce propos, nous nous sommes déplacés dans plusieurs wilayas  telles  que Oran, Alger et Constantine. nous avons donc effectué des contrôles des installations à gaz dans les maisons et les appartements.

-Comme chaque année, l’Algérie célèbre la Journée mondiale de la plomberie coïncidant avec le 11 mars. Des activités en vue ?
-Oui, nous organiserons  le 11 mars, à cette occasion, la deuxième conférence sur les installations à gaz entre réalité et espoir où plusieurs conférenciers invités seront présents à cet évènement.
Entretien réalisé par Mehdi Isikioune