université Djillali Liabès

Université d’automne de l’entreprenariat à Sidi Bel Abbès : Participation de 120 étudiants

Un total de 120 étudiants participent à l’université d’automne de l’entreprenariat, ouverte dimanche à la faculté de droit, sciences humaines et sociales de Sidi Bel-Abbès. Le programme de cette manifestation organisée et encadrée par l’université «Djillali Liabès» de Sidi Bel-Abbès, la maison de l’entreprenariat et deux antennes de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ) et de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC), repose sur une méthodologie donnée aux étudiants diplômés sur la gestion des sociétés, modalités de choix de l’idée d’un projet, étapes de création de micro-entreprises et autres domaines de l’entreprise, selon le directeur de la maison de l’entreprenariat de Sidi Bel-Abbès, Djelloul Zidane. L’objectif de cette université d’automne qui dure une semaine, est d’organiser une session de formation au profit des étudiants et de leur donner l’occasion de présenter leurs idées concernant la création d’une micro-entreprise en leur expliquant toutes les procédures nécessaires à cet égard et leur faire connaitre les facilités accordées en vertu de la convention signée entre la maison de l’entreprenariat et les dispositifs d’emploi de jeunes, a-t-il souligné, faisant savoir qu’il est attendu de concrétiser au moins 20 pour cent des idées des étudiants dans la création de micro-entreprises.
Le directeur de l’antenne ANSEJ de Sidi Bel-Abbès, Mohamed Bahif a salué l’esprit d’entreprise d’étudiants nécessitant un accompagnement dans la créer de leurs propres micro-entreprises, signalant qu’il existe divers ateliers pour former les étudiants en coopération avec divers partenaires tels que les directions des impôts, les caisses nationales d’assurance sociale des salariés (CNAS) et des non salariés (CASNOS) et le registre de commerce, afin d’expliquer les modalités de création d’une micro-entreprise. Il a indiqué que des étudiants ont déposé leurs dossiers au niveau de l’ANSEJ pour prétendre à ouvrir leurs micro-entreprises dans les domaines de l’industrie, de l’agriculture et des services, insistant sur la qualité pour garantir la pérennité et la réussite des projets et contribuer à l’emploi et à l’économie nationale. La directrice locale de la CNAC, Ikram Settouti a énuméré les avantages et facilités accordés aux universitaires pour concrétiser leurs projets dans le cadre de la convention signée entre ce dispositif et la maison de l’entreprenariat et l’université «Djillali Liabès», affirmant qu’une évolution permanente est enregistrée.