Moro

JM 2021 à Oran : Installation de Mohamed El-Morro comme directeur général

Mohamed El Morro, ex-président de l’ASM Oran (Ligue 2, Algérie), a été installé dimanche à Oran comme directeur général de la 19e édition des Jeux méditerranéens (JM) que va organiser cette ville en 2021. La cérémonie d’installation a été présidée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, qui a justifié le choix porté sur El Morro, par la «grande expérience que recèle El-Morro dans le domaine sportif et associatif», ajoutant qu’il a «toutes les compétences pour bien accomplir son rôle, lui, qui maitrise aussi plusieurs langues étrangères. Le ministre a estimé, en outre, qu’il s’agit «d’une lourde responsabilité, car c’est l’image de marque de l’Algérie qui revient au- devant de la scène sportive régionale et internationale en organisant des manifestations importantes, qui est en jeu». Au cours de cette cérémonie, qui s’est déroulée au siège du Comité national d’organisation des JM en présence du wali d’Oran, Mouloud Cherifi et les autorités civiles et sécuritaires, le premier responsable de la tutelle est revenu sur la visite qu’il a effectué ce matin au niveau de certaines infrastructures sportives en cours de réalisation ou de mise à niveau, concernées par les JM pour exprimer sa satisfaction quant à l’évolution des chantiers en question.
«Cette visite a conforté ma conviction concernant la réussite des JM de 2021 qu’on veut en faire une manifestation historique. Je suis très satisfait par les progrès réalisés notamment au niveau des chantiers du complexe sportif et du village méditerranéen où le retard accusé en la matière a été rattrapé en l’espace de quelques mois», s’est réjoui M. Hattab, qui s’attend à ce que le stade de 40 000 places soit le premier à être livré de l’ensemble des quatre grands stades en cours de réalisation en Algérie. «Par rapport aux stades de Tizi-Ouzou, Baraki et Douera (Alger), celui d’Oran avance très bien et devra être livré en début de l’année prochaine», a indiqué le ministre à la presse, mettant l’accent sur l’importance vitale accordée par le président de la République à la réalisation de nouvelles infrastructures sportives, ainsi qu’à une organisation de premier ordre des JM 2021 à Oran, pour lesquels il a débloqué une enveloppe de l’ordre de 48 milliards DA seulement pour la réalisation du complexe olympique et du village méditerranéen, ainsi que la réhabilitation de pas moins de sept infrastructures sportives à Oran, à savoir, le Palais des sports «Hammou Boutelilis», le centre équestre d’Essenia, le club de tennis de Haï Essalem, le stade Ahmed-Zabana, la piscine olympique de Medina Jdida et l’Institut national de formation supérieur des cadres de jeunesse et des sports à Aïn El-Turck.
Pour sa part, le directeur général des JM s’est dit «honoré» par la confiance placée en lui par les responsables du football algérien, avouant au passage «la difficulté de la mission» qui l’attend, tout en s’engageant à donner le meilleur de lui-même afin de contribuer à la réussite du rendez-vous sportif de 2021, que l’Algérie abritera pour la deuxième fois de son histoire après avoir accueilli à Alger l’édition de 1975.
M. El-Morro a estimé, au passage, que le déroulement dans la capitale de l’Ouest de la manifestation sportive méditerranéenne sera une occasion pour cette ville afin de faire un saut qualitatif en matière d’infrastructures sportives, en bénéficiant de nouvelles installations dans ce registre, tout en réhabilitant d’autres infrastructures déjà existantes.