Un duel entre Séville et Saint-Etienne pour Mandi

Assuré d’avoir un bon de sortie de son club Reims, notamment après sa relégation en Ligue deux, française, le défenseur international algérien, Aïssa Mandi, n’est toujours pas fixé sur sa prochaine destination. Auteur d’une belle saison sur le plan personnel malgré le mauvais sort qu’a connu son équipe au point d’arrivée, Mandi suscite les convoitises de quelques clubs aussi bien en France qu’à l’étranger. Il est devenu tout simplement l’une des attractions du mercato estival dans le vieux continent. Ainsi, les dirigeants de l’AS Saint-Etienne en France semblent ne pas abandonner l’espoir d’enrôler l’international algérien durant le mercato comme le rapporte le site du magazine France Football. En Espagne, les médias AS et Marca révèlent que le Bétis Séville serait également prêt à passer à l’action. Après une première tentative, fin mai, pour recruter Mandi, les dirigeants de l’AS Saint-Etienne songeraient sérieusement à relancer la piste du défenseur du Stade de Reims dont le prix qui avoisinerait les 4 millions d’euros semblait dans un premier temps trop élevé pour ses finances. Selon cette source l’ASSE serait prêt à revenir à la charge pour boucler le transfert. À rappeler que l’entraîneur stéphanois Christophe Galtier espère toujours l’arrivée d’un stoppeur pour compenser le probable départ de Moustapha Bayal Sall. Les autres pistes ciblées par l’ASSE en défense centrale sont relativement compliquées, comme Caen qui réclame 5 millions d’euros pour Damien Da Silva. Malgré la CAN en janvier prochain, le club stéphanois pourrait finalement faire le forcing pour enrôler le défenseur algérien de 24 ans également courtisé par Middelsborough (Premier League), mais aussi dernièrement le Bétis Séville et Malaga (Liga). D’ailleurs selon le quotidien espagnol AS « Saint-Étienne est le principal concurrent de Séville pour le polyvalent défenseur du Stade de Reims».
Il est clair que Mandi, qui s’est imposé en titulaire à part entière en sélection algérienne, veut être rapidement fixé sur son avenir. Cela lui permettra d’entamer les préparatifs de la prochaine saison avec un bon moral et surtout bien concentré sur son sujet. Des challenges importants attendent l’exercice à venir, notamment en sélection nationale appelée à disputer la CAN-2017 et aussi et surtout la phase de poules des éliminatoires de la coupe du monde de 2018 en Russie, une étape cruciale surtout après que le tirage au sort a mis trois gros bras sur le chemin des Verts, à savoir, le Cameroun, le Nigeria et la Zambie.
H. S.