TRO : la pièce pour enfants «El-Assad oua el-hattaba» s’est jouée à guichets fermés

La pièce pour enfants « El-Assad oua el-hattaba » (« Le lion et la bûcheronne »), à l’affiche du Théâtre Régional d’Oran Abdelkader Alloula (TRO), s’est jouée à guichets fermés durant ces vacances scolaires ce qui a marqué cinq années de succès auprès des enfants.
Ceci n’a fait que confirmer le succès de cette oeuvre pour la cinquième année consécutive. Ce spectacle, écrit par Mourad Senouci, produit par le TRO et dirigé par Samir Bouanani qui signe sa première expérience dans la mise en scène, a fait salle comble à toutes les représentations données dans le cadre de ce programme « Spécial enfants » coïncidant avec les vacances scolaires d’hiver. « Voir son travail susciter autant d’intérêt chez le jeune public est la meilleure récompense que puisse recevoir l’auteur, le comédien et tout autre professionnel intervenant dans la création artistique et scénique », se félicite Mourad Senouci. « Le succès ne doit pas pour autant nous faire glisser dans le piège de la suffisance », estime-t-il, expliquant que la réussite d’une œuvre doit être plutôt perçue comme « un facteur encourageant à davantage d’efforts pour être toujours à la hauteur des attentes du public ».
« El-assad oua el-hattaba » offre une heure d’évasion dans le monde de la jungle où le roi lion part à la recherche de l’Homme pour contredire la rumeur le décrivant comme un être supérieur.
Un jour, alors qu’il ne sait pas encore à quoi ressemble l’être humain, son chemin croise celui d’une petite bûcheronne… La version Livre de ce conte pour enfants a également vu l’épuisement de la totalité des stocks éditées chez « Le petit lecteur », maison d’édition de l’association éponyme locale dédiée à la promotion de la lecture enfantine. « El-assad oua el-hattaba » figure parmi les oeuvres produites par le TRO avec le soutien du ministère de la Culture visant à encourager l’adaptation d’œuvres de dramaturges algériens et du patrimoine littéraire universel, souligne de son côté le directeur du TRO, Azri Ghaouti.
Ce conte avait inspiré, en 2009, la réalisation du premier dessin animé de moyen-métrage par les studios de la station régionale d’Oran de la télévision algérienne, tandis qu’une version marionnettes a été réalisée par la troupe théâtrale « Arous Wahran ». La première représentation théâtrale de cette œuvre remonte, quant à elle, à novembre 2010, sous la direction de Samir Bouanani, permettant à ce comédien d’entamer une nouvelle expérience en qualité de metteur en scène après un brillant parcours en tant qu’acteur (prix de la meilleure interprétation masculine aux journées théâtrales de Carthage, Tunisie, 2003, pour son rôle dans « Nessin Oua Salatin » de Abdelkader Alloula).
En plus du succès remporté auprès des enfants, le duo Senouci/Bouanani exprime aussi une grande fierté quant à la satisfaction du public adulte avec l’hilarante pièce « Metzeouedj fi otla » (« Un mari en vacances ») qui a dépassé le seuil des 200 représentations, en Algérie et à l’étranger, depuis sa production en juin 2006.