tribunalp3

Tribunal de Sidi M’hamed : Le procès de 21 porteurs du drapeau amazigh prévu pour aujourd’hui

C’est aujourd’hui qu’aura lieu le procès des détenus d’opinion, dont les dossiers ont été renvoyés par le juge du tribunal de Sidi M’hamed, le lundi 11 novembre dernier.

Au total, 21 personnes, arrêtées pour port de l’emblème amazigh, seront jugés aujourd’hui, et ce, dans un climat marqué par la décision des avocats de la défense du boycott de cette audience. Ce boycott intervient suite à la condamnation, par le tribunal de Sidi M’hamed, de 28 prévenus à de lourdes peines et l’acquittement de cinq autres par la juridiction de Bab El-Oued. Dans le détail, les personnes qui seront jugées, aujourd’hui, sont poursuivies dans quatre dossiers différents. Ainsi, il s’agit du dossier des 4 détenus, Ghimouz Akram, Abdelkader Toufik Bacha, Khiredine Benzine, Fazil Dechicha, et 6 autres placés sous contrôle judiciaire. Le deuxième dossier concerne deux personnes, à savoir, Saradouni Lyès et Ammad Djilali (Contrôle judiciaire). Le troisième dossier concerne les détenus Derouiche Alaa, Agouazi Mohamed, Azoug Arezki, Batlis Bakir et Bareche Hafid. Enfin, le dernier dossier est celui de l’étudiante Dahmani Nour El-Houda Yasmine (détenue), renvoyé pour absence de Belaïfa Fatiha (contrôle judiciaire). Ces détenus d’opinion sont tous poursuivis pour « atteinte à l’unité nationale ». Les avocats ont, d’ores et déjà, annoncé le boycott de l’audience d’aujourd’hui. C’est ce que nous a confirmé, hier, Maître Badereddine Bouallag, membre du CNLD ( Comité national pour la libération des détenus d’opinion ) qui a annoncé la tenue d’une réunion des avocats dans l’après-midi d’hier, pour décider des actions qui seront prises pour défendre les détenus. Pour rappel, le 11 novembre dernier, s’est déroulé au tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, le procès de 42 détenus d’opinion, arrêtés pour avoir brandi l’emblème amazigh.Sur les 42 personnes, 21 ont été condamnés par le juge du tribunal de Sidi M’hamed à une peine d’un (1) an de prison dont six (6) mois ferme et six (6) mois avec sursis, assortie d’une amende de 30 000 DA.
Le lendemain, soit le mardi 12 novembre, six (6) autres détenus accusés des mêmes chefs d’inculpation, et jugés le mardi 22 octobre dernier, ont entendu le verdict : Ils ont été condamnés à six (6) mois de prison ferme et une amende de 20 000 DA pour chacun d’entre-deux. Le mercredi 13 novembre, le juge du tribunal de Baïnem où ont comparu le mercredi 23 octobre, cinq (5) détenus pour port du drapeau amazigh, ont été relaxés. Les avocats ont dénoncé ces verdicts «contradictoires», concernant pourtant «les mêmes faits et les mêmes accusations» soulignent-ils. Qualifiant la juridiction de Sidi M’hamed, d’un «tribunal d’exception», les avocats devront boycotter l’audience d’aujourd’hui.
Lamia Boufassa