Transport

Tizi-ouzou : Reprise timide du transport privé de voyageurs

La reprise d’activité du transport privé des voyageurs dans la wilaya de Tizi-Ouzou, annoncée pour dimanche par les transporteurs, s’est faite timidement, a-t-on constaté au niveau des stations intermédiaires du chef-lieu de wilaya.

Les transporteurs privés de voyageurs qui n’ont pas repris leur activité depuis le 14 juin courant, date d’entrée en application de la mesure de déconfinement total de la wilaya de Tizi Ouzou, ont décidé lors d’une réunion qu’ils ont tenue jeudi dernier à la station d’Oued Aissi, de reprendre le travail en début de semaine avec une augmentation des tarifs. Ce matin, les stations intermédiaires de Boukhalfa, Oued Aissi, Béni Douala, et la gare multimodale de Bouhinoune sont restées quasiment désertes. Seuls quelques transporteurs privés urbains et interurbains ont repris l’activité. Le transport urbain au chef-lieu de wilaya entre les stations intermédiaires, qui était assuré depuis le deconfinement, par l’Entreprise publique de transport urbain et suburbain de voyageurs de Tizi-Ouzou (ETUSTO), a été renforcé, par quelques transporteurs privés qui n’ont pas pratiqué une augmentation des tarifs, selon des voyageurs approchés par l’APS. D’autres transporteurs de la commune de Tizi-Ouzou, assurant la liaison entre les villages et la ville, notamment ceux de Boukhalfa et Redjaouna, ont aussi repris du service. Par ailleurs, le transport interurbain demeure grandement perturbé. Seuls, des transporteurs de quelques communes ont repris à l’instar de Maatkas, Draa Ben Khedda, Béni Douala, Tirmitine et Béni Zmenzer, a-t-on constaté. Les raisons de cette situation sont liées principalement à l’augmentation des tarifs que la majorité des transporteurs veulent pratiquer. Une hausse décidée de manière  »unilatérale» donc «illégale» et  »ne sera pas tolérée », a indiqué vendredi dernier, à l’APS, le directeur local des transports Samir Nait Youcef. Il avait réaffirmé les mêmes propos le lendemain, samedi, sur les ondes de la radio locale.  »La mise en garde du directeur des transports qui a rappelé que toute augmentation des tarifs du transport doit se faire dans un cadre réglementaire en concertation avec la tutelle, a fait hésité ceux qui voulaient revoir les prix du transport à la hausse », ont déclaré des transporteurs ayant repris leur activité. Pour leur part, des transporteurs n’ayant pas encore repris le service, ont qualifié la situation  »d’anarchie totale », soulignant que  »certains ont repris l’activité avec les anciens tarifs tandis que d’autres ont augmenté les prix, et parfois sur la même ligne », selon leurs propos. Quant aux mesures barrières contre le Covid-19, le port de masque sanitaire à l’intérieur des véhicules de transport n’est pas respecté par la majorité des voyageurs, mais aussi des receveurs et chauffeurs, qui le portent sous le menton, suspendu à une oreille ou encore une partie dans la poche, a-t-on constaté. Contacté par l’APS pour une réaction à propos de cette situation, le directeur des transports était injoignable.