12.9 C
Alger
3 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Rentrée des émigrés au Port d’Alger : Lamamra et Talaï à l’accueil

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, accompagné du ministre des Travaux publics et des Transports, Boudjemâa Talaï, ont effectué, hier matin, une visite au port d’Alger pour accueillir les membres de la communauté établie à l’étranger et s’enquérir des conditions d’accueil en présence des autorités civiles et militaires. Dans une allocution prononcée à sa sortie du navire “Tarik-Ibn-Zyad”, où il a accueilli les passagers, Talaï a affirmé qu’il faut mettre le secteur au niveau des standards internationaux. Il a ajouté que beaucoup d’efforts ont été consentis, ces dernières années, pour améliorer le transport maritime. À savoir, le transit des marchandises et l’amélioration des conditions de traitement des passagers au port d’Alger. La satisfaction des clients a été tout le temps au centre des préoccupations du secteur. La conjoncture économique actuelle, marquée par une rude concurrence, un environnement en perpétuel changement, et une évolution technologique sans précédent, oblige les entreprises à adapter leur management aux normes internationales pour maintenir et améliorer leurs performances. Il a estimé que les compagnies nationales de transport ont besoin d’une réorganisation. La première action est de moderniser nos outils, nos entreprises et la manière de faire. Le ministre a jugé indispensable de conclure des partenariats avec des étrangers, notamment ceux qui détiennent la technologie et le savoir-faire. Sur le plan de la logistique, le ministre a expliqué l’importance de la valeur ajoutée produite par ce créneau, tout en regrettant le retard accusé dans ce domaine. Les infrastructures existent. Ces entreprises vont permettre, dans de courtes échéances, d’atteindre la grande distribution après celle de la logistique. Selon lui, le secteur est en train d’organiser le lancement de trois zones logistiques pilotes pour un programme de 30 zones qui seront interconnectées au réseau national et au système de la grande distribution. En outre, le ministre a annoncé la création d’un système de la grande distribution. Aussi, il a annoncé, la création d’un système de logistique qui est organisé de manière efficace, permettant de réduire les prix des produits à la consommation. S’agissant du transport maritime de marchandises, le ministre a fait savoir que les compagnies algériennes y participent à hauteur de 3% seulement. À ce titre, il a été décidé de renforcer les capacités de transport maritime, avec notamment un programme d’acquisition de 28 nouveaux bateaux, dont 5 ont été déjà réceptionnés et sont actuellement en activité. Une autre mesure consiste à amener les entreprises algériennes à acheter la marchandise au niveau du port, et le fret sera accordé aux compagnies algériennes tout en prenant en compte leur capacité de transport. Avec ces deux mesures, le ministre espère amener la part des entreprises nationales, de 3% actuellement, à 30% d’ici 2020. Il s’agit aussi de faire des infrastructures portuaires d’Algérie, un espace de transit vers d’autres pays, notamment vers les pays africains et européens. Pour atteindre cet objectif, le ministre a estimé nécessaire d’avoir des capacités portuaires importantes. Il fera état, à ce titre, d’un projet de réalisation d’un port centre d’une capacité d’environ 40 millions de tonnes de transport de marchandises. Le projet sera réalisé en trois phases réparties sur 7 années. Par ailleurs, le ministre a souligné que ce projet n’est pas concerné par les mesures d’austérité décidées par le gouvernement, d’autant plus qu’il s’agit d’un projet économique de grande rentabilité. Abordant le sujet du transport urbain et le désagrément enregistré à ce propos, le ministre a rappelé les efforts de l’État qui se sont traduits par les différents projets réalisés jusqu’ici dans ce domaine, notamment la réalisation du métro, le tramway et les trains de banlieue, ainsi que les extensions qui sont en cours de réalisation. D’autre part, il a souligné que tous les projets en cours seront livrés dans les délais, sans aucun doute. En outre, le directeur du transport de la wilaya de Tipasa a annoncé qu’une ligne maritime urbaine Cherchell-Alger sera ouverte, dés l’après-Ramadhan, soit immédiatement après le parachèvement des travaux d’aménagement, en cours, au port de Cherchell (Tipasa). Le responsable a souligné l’importance de ces deux lignes dans la prise en charge du flux des touristes, qui optent pour ces deux (2) régions en saison estivale. Ces deux (2) lignes maritimes seront desservies par deux (2) bateaux de transport de voyageurs, pris en location par l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV), d’une capacité de 320 places chacun. D’autre part, le directeur général de l’ENTMV, avait annoncé auparavant l’ouverture de la ligne maritime Cherchell-Alger, pour le 15 juin courant, dans le cadre du programme de transport maritime urbain. Il avait signalé la programmation pour cette ligne de deux (2) rotations, les vendredis et samedi. Le wali de Tipasa, Abdelkader Kadi, a, également, affirmé le besoin de la wilaya pour une ligne maritime Tipasa -Alger, au moment où le ministre des Travaux publics et des Transports avait annoncé, lors de sa dernière visite dans la wilaya, une prochaine ouverture de ces deux lignes maritimes.
Lazreg Aounallah

Related posts

Drogue : le fléau à un seuil «hallucinant» !

courrier

Céramit de Ténès (CHLEF) : 333 milliards de centimes pour moderniser l’usine

courrier

IL ENJOINT DES DÉPARTEMENTS MINISTERIELS À METTRE À SA DISPOSITION TOUS LES MOYENS : La main-forte du gouvernement à la mission de Charfi

courrier

APPEL INTRODUIT PAR LOUISA HANOUNE CONTRE SA DÉTENTION PROVISOIRE : L’audience prévue aujourd’hui au tribunal militaire

courrier

L’ambassadeur d’Indonésie lors du coup d’envoi de la « Semaine de l’Indonésie 2021″, à Alger : « L’occasion de renforcer et nourrir la relation déjà forte entre les deux pays »

courrier

LE WALI D’ORAN BRISE LE SILENCE ET DÉNONCE UN COMPLOT OURDI PAR D’ANCIENS ÉLUS : « L’Algérie nouvelle se fera avec ou sans eux »

courrier