Recensement général de la population algérie

Recensement général de la population et de l’habitat en 2022 : Il sera achevé avant la fin du premier semestre de l’an prochain

Le recensement général de la population et de l’habitat sera parachevé avant la fin du premier semestre de 2022. C’est ce qu’a affirmé hier le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane. Dans son allocution de clôture des travaux de la rencontre Gouvernement-walis, lancés samedi à Alger. L’opération en question a fait savoir le chef de l’Exécutif permettra de déterminer le nombre d’habitants, mais aussi les caractéristiques démographiques et les données exactes sur les indices réels de la croissance économique » a-t-il précisé. Il est à noter que les statistiques et les données précises, concernant la démographie, son évolution, sa répartition à travers le pays, les indices économiques, et autres données sont autant d’éléments non seulement importants mais déterminants pour toute démarche et approche relatives au développement durable, notamment au niveau local. Des donnés qui détermineront les priorités en matières de projets visant le développement socioéconomique, culturel et du cadre environnemental, de l’ensemble des régions. Le PM a affirmé que l’opération de recensement général de la population et de l’habitat donnera « une nouvelle dimension de développement » pour le citoyen notamment sur le plan socioéconomique. En vue de consolider cette démarche, le gouvernement s’attèle actuellement à renforcer un réseau de recensement local et à créer une base de données de référence sur la capacité et potentiel locaux pour chaque commune ainsi que les indices de cohésion sociétale, a souligné Benabderrahmane. Dans ce cadre, une enquête statistique communale sera introduite en vue de contribuer à l’orientation des politiques de développement en consacrant les fondements de développement équitables et réduisant les disparités de développement au profit de toutes les catégories et régions en vue de prendre en compte les données et indices socioéconomiques réels de chaque région, a-t-il précisé.
K. B.