RNDp5

PREMIÈRE RÉUNION DU BUREAU POLITIQUE SANS OUYAHIA : Le RND exprime «sa confiance absolue en la justice»

Une première réunion du bureau national du parti d’Ahmed Ouyahia s’est tenue avant-hier, après sa mise en détention provisoire mercredi passé.

En effet, malgré la fissure que vit le parti politique du Rassemblement national démocratique (RND), sa direction s’est réunie samedi passé pour faire le point sur la situation du pays et la crise à laquelle il est confronté, selon le communiqué du parti dont nous détenons une copie. «Les membres du bureau national poursuivront leurs réunions consultatives et la prise des positions nécessaires par rapport aux développements de la situation», lit-on d’ailleurs dans le communiqué final sanctionnant la réunion de ce samedi. Sans aborder le cas de leur secrétaire général Ahmed Ouyahia, les membres du bureau national ont affirmé leurs confiance en la justice en écrivant «le RND exprime sa confiance totale en la justice algérienne qui constitue un solide pilier pour la construction d’un État de droit».Par ailleurs, le Rassemblement national démocratique a lancé un appel à tous ses militants afin de «préserver l’unité et la cohésion du parti», au moment où celui-ci vit une période difficile, à cause de la crise intérieure qui le frappe, avant même l’incarcération d’Ahmed Ouyahia, et cela bien précisément après le déclEnchement du mouvement populaire pacifique le 22 février dernier à travers tout le pays. Commençant par l’affaire entre Seddik chihab, l’ex-porte-parole du RND et son SG.
D’autre part, le parti de l’alliance présidentielle, qui soutenait le 5e mandat du président démissionnaire Bouteflika, est revenu dans ce même communiqué sur ses positions concernant la situation politique générale du pays, affirmant que le parti «demeurait constant dans ses positions». principalement, souligne le RND, son« soutien aux démarches proposées par le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire». Notamment précise le BN ses engagements annoncés lors de son dernier discours prononcé le 30 mai lors de sa visite à Tamanrasset, tels« la tenue d’un dialogue national, responsable et sérieux, la constitution d’une instance nationale indépendante chargée de l’organisation et la supervision des élections, la tenue de l’élection présidentielle le plus tôt possible pour satisfaire les revendications populaires légitimes , éviter d’être entraîné par les appels à des périodes de transition». Et enfin, réaffirmer poursuit le parti, «l’engagement du strict respect de la légitimité constitutionnelle» indique le RND.
Sarah Oubraham