Feu

PLUSIEURS WILAYAS TOUCHÉES PAR LES FEUX DE FORÊT : Le spectre de l’été 2021 plane de nouveau

Un an après les incendies qui s’étaient déclenchés dans une dizaine de wilayas au nord du pays, dont Tizi-Ouzou qui avait enregistré le plus grand lot de pertes en vies humaines et forestières, le même cauchemar ou presque semble être de retour, depuis le début de cette semaine notamment dimanche dernier, par les habitants de plusieurs communes relevant entre autres de Béjaïa, Jijel et Tipaza.

Alors que les plaies des feux de 2021 qui ont endeuillé beaucoup de familles notamment en Kabylie, sont toujours vives, la situation que l’on pensait jusqu’ici maitrisée grâce au plan de prévention mis en place par les autorités n’est pas tout à fait le cas. Depuis quelques jours, en effet, et alors que la canicule bat son plein, des départs de feux sont enregistrés dans de nombreuses localités relevant de pas moins de 17 wilayas du nord du pays. Dans son bilan d’interventions effectuées du 14 au 15 août en cours c’est-à-dire du dimanche à lundi (hier Ndlr), la Protection civile a indiqué s’être mobilisée pour l’extinction de 66 incendies du couvert végétal à travers les wilayas de Béjaïa, Tizi-Ouzou , Tipaza, Chlef Alger, Jijel, Sétif, Saïda, Guelma, Constantine, Médéa, Bordj Bou-Arréridj , Boumerdès, Tarf, Souk Ahras, Mila et Aïn Defla, dont 45 incendies de (forêts, maquis et broussailles ) et 21 incendies de récolte ayant causé des pertes estimées à deux ha de forêt, 40 ha de broussailles et aussi 480 bottes de foin, 244 arbres fruitiers, et 30 palmiers. Selon la même source, l’intervention rapide de ces moyens a permis de circonscrire ces incendies et éviter leur propagation à d’autres lieux permettant de préserver les espèces végétales. Dans un bilan précédent, le sous-directeur des statistiques et de l’information au niveau de la DGPC, le colonel Farouk Achour, a fait savoir que les unités de la Protection civile avaient parvenu à éteindre, samedi 13 août, 47 foyers d’incendies dans 12 wilayas. Les wilayas concernées par ces feux étaient Béjaïa avec 19 départs de feux, Sétif et Skikda avec 6 départs de feux, Jijel (4), El-Taref (3), Tlemcen et Chlef (2) et Bouira, Tissemssilt, Tipaza, Constantine et Oum El Bouaghi (un incendie chacune).

889 incendies enregistrés depuis juin 2022
Par ailleurs, le colonel Achour avait fait savoir que la DGPC a enregistré depuis le début du mois de juin à ce jour, 889 incendies de forêts et de maquis à travers les wilayas de Béjaïa, Sétif, Jijel et Skikda. Ces incendies ont ravagé, a-t-il précisé, 532,42 hectares de forêts, 668,50 hectares de maquis et 579,16 hectares de broussailles. Un bilan qui a fortement baissé comparé à la même période de l’année dernière et ce, grâce notamment au dispositif opérationnel mis en place, a-t-il noté. En 2021 8.450 incendies et une perte de 10.029 hectares de forêts, 2.963 hectares de maquis et 3.673 hectares de broussailles, a expliqué le colonel Achour. Interrogé, d’autre part, sur l’origine de ces incendies, le colonel Achour a fait savoir qu’il était difficile de se prononcer pour l’instant, n’écartant toutefois pas le facteur humain et la période caniculaire que traversent certaines régions du pays. En effet, en dépit de ce qu’a traversé le pays l’an dernier, les leçons n’ont pas été vraiment retenues de ce qui est des changements de comportements des citoyens. L’incivisme ; qui se traduit par les jets de bouteilles en verre de déchets et de mégots de cigarettes en pleine nature; reste le premier facteur de ces feux qui ravagent chaque année des milliers d’hectares et qui peuvent atteindre les habitations et à être même à l’origine de pertes en vies humaines.
Ania Nch