SEMI-MARATHON

Plus de 12 500 participants à la 12e édition du semi-marathon de l’ANP

Plus de 12 500 coureurs ont pris part à la 12e édition du Semi-marathon de l’Armée nationale populaire (ANP), couru vendredi entre le Complexe olympique Mohamed-Boudiaf et le Centre de regroupement et de préparation des équipes sportives militaires (CRPESM) de Ben Aknoun (Alger). Cette course qui a regroupé les athlètes des différents corps de l’ANP, de la Sûreté nationale, de la Gendarmerie nationale, de la Protection civile et des adhérents des clubs civils, a enregistré une participation record par rapport aux dernières éditions. Dans la catégorie (18-35 ans), c’est Abdelaziz Guerzize (CRPESM) qui s’est adjugé la première place devant Hamza Yousfi (5e région) et Abdelhadi Lameche (CRPESM). Dans la catégorie (36-49 ans), la course a été remportée par Ahmed Boutaleb (Gendarmerie nationale) qui a devancé Ahcene Boualayaz (Direction pénitentiaire) et Mohamed Amine Hazez (2e région). Chez les plus de 50 ans, c’est Ali Almouchadjari (5e région) qui a été sacré devant Mokhtar Djabour (Sûreté nationale) et Mohamed Athmani (Protection civile). Chez les dames, c’est les coureuses de la Protection civile, Malika Benderbal, Nassima Sabor et Saadia Bouadjaïb, qui se sont distinguées en s’adjugeant les trois places du podium.

Un boss de la mafia calabraise italienne arrêté
La police italienne a annoncé vendredi l’arrestation de Giuseppe Pelle, un important boss de la mafia calabraise, la Ndrangheta, au cours d’une opération conduite dans la nuit par une cinquantaine de policiers, ont rapporté des médias. Le boss se trouvait dans une maison dans une zone tellement isolée de la Calabre, la pointe de la +botte+ italienne, qu’aucune route pouvant être empruntée par des véhicules n’y menait, a précisé la police dans son communiqué. Fils d’Antonio Pelle, décédé en 2009 et considéré pendant une certaine période comme le chef suprême de la Ndrangheta, Giuseppe Pelle était recherché depuis 2016 après une condamnation à près de 2 ans et demi de prison pour association mafieuse et tentative d’extorsion. La Ndrangheta – qui tient son nom du grec ancien «courage» – passe généralement pour avoir dépassé les mafias sicilienne et napolitaine grâce au trafic de cocaïne d’Amérique latine. Basée sur une structure très familiale, elle est surtout implantée en Calabre mais elle est également devenue influente dans le Nord de la péninsule et même dans d’autres pays européens.

USA : Déploiement de troupes aux frontières avec le Mexique
Les États américains du Texas et de l’Arizona ont annoncé vendredi leur intention d’envoyer des troupes de la Garde nationale à la frontière avec le Mexique, au lendemain du déploiement de milliers de soldats annoncé par le président Donald Trump pour endiguer l’immigration clandestine et le trafic de drogue. La Garde nationale du Texas, qui a déjà envoyé deux hélicoptères Lakota le long de sa frontière avec le Mexique, dit vouloir envoyer quelque 250 soldats d’ici 72 heures. De son côté, le gouverneur de l’Arizona a prévu de déployer, la semaine prochaine, 150 soldats. «La Garde nationale du Texas se prépare à déployer immédiatement des avions, des véhicules ainsi que du matériel de soutien à la frontière entre le Texas et le Mexique», a déclaré lors d’une conférence de presse Tracy Norris, commandant de la Garde nationale du Texas.

Un élu américain exhibe une arme chargée pour prouver qu’elle est sans danger
Un élu de la Chambre des représentants américaine a sorti vendredi un pistolet chargé lors d’une réunion publique dans un restaurant de Caroline du Sud afin de prouver que les armes à feu ne sont dangereuses, selon lui, que si elles sont entre de mauvaises mains. Le républicain Ralph Norman a alors déclaré: «Je ne vais pas être comme Gabby Giffords», a rapporté le journal local «Post and Courrier», dans une référence à une ancienne élue victime d’une fusillade en Arizona qui l’a handicapée. «Quiconque veut me tirer dessus, a plutôt intérêt à bien savoir tirer sans quoi je riposterai», a également déclaré l’élu.

Scandale Facebook : la DG admet un laxisme dans la protection des données
Facebook a fait preuve de laxisme pour protéger ses utilisateurs dont les données ont été récupérées par la firme Cambridge Analytica, a admis vendredi la directrice générale du réseau social, Sheryl Sandberg. Elle a également estimé qu’il était «possible» que d’autres failles de sécurité soient découvertes. «Nous n’étions pas assez concentrés sur la protection, les mêmes données qui vous permettent de vivre des expériences sociales peuvent aussi être utilisées de façon malveillante», a affirmé sur NBC Mme Sandberg, qui était restée muette depuis qu’a éclaté le scandale autour de la société de conseil britannique. La firme a récupéré, via un questionnaire psychologique auquel ont répondu 270 000 membres de Facebook, les données de 87 millions d’utilisateurs, en 2014. Cela lui a permis de se constituer une précieuse base de données avant d’être embauchée par l’équipe de campagne Donald Trump pour la présidentielle américaine de 2016. Facebook a appris en décembre 2015 que CA avait collecté des données et demandé qu’elles soient effacées, a précisé Sheryl Sandberg. «Nous aurions dû vérifier», a-t-elle expliqué. «Nous avions des assurances juridiques de leur part qu’ils les avaient effacées. Ce que nous n’avons pas fait, c’est l’étape suivante, un audit, et nous essayons de le faire maintenant». Elle a admis qu’il était «possible» de découvrir d’autres failles de sécurité dans la protection des données sur Facebook, a-t-elle admis, ajoutant: «c’est pour cela que nous faisons cet audit».

Un journaliste palestinien tué par l’armée israélienne
Un journaliste palestinien travaillant pour l’agence Ain Media, basée à Ghaza, blessé vendredi par des tirs de soldats de l’armée de l’occupation israélienne est décédé, a annoncé hier dans un communiqué le ministère palestinien de la Santé. Il s’agit du journaliste Yasser Mourtaja. Une vidéo prise au moment où il était transporté vers un centre de soins le montre portant une veste sur laquelle était mentionné «presse».
Au total, neuf Palestiniens sont morts sous les balles de l’armée israélienne à la frontière vendredi, selon le ministère qui a aussi annoncé la mort, des suites de ses blessures par balle, d’un homme de 20 ans, Hamza Abdel Aal. Près de 500 Palestiniens ont également été blessés par balles, a ajouté le ministère.