Mourad Zemali

Mourad Zemali à Boumerdès : « Les dettes des promoteurs ANSEJ ne seront pas épongées »

«Pas de suppression des dettes des bénéficiaires du dispositif ANSEJ», a déclaré le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zémali lors de sa visite de travail effectuée hier dans la wilaya. Il a ajouté que l’idée colportée ici et là est sans fondement en précisant que l’État n’a jamais pensé à l’épongement des dettes des jeunes promoteurs car cela va à l’encontre de l’idée même de l’entreprenariat», précisera-t-il. «L’échec du projet ne doit en aucun cas être un justificatif pour éponger les dettes, au contraire il faut penser à aider et restituer l’argent aux entreprises qui ont réussi dans le dispositif ANSEJ» a-t-il indiqué. «L’État a épongé les pénalités dues au retard de remboursement et non les dettes contractées pour la concrétisation du projet », a-t-il précisé en ajoutant que les entreprises ayant cessé leurs activités doivent restituer les équipements acquis dans le dispositif.
Le ministre a confirmé la volonté de l’état d’encourager et d’accompagner les entreprises afin de poursuivre leur parcours de création de richesses et d’emplois. Il a cité entre autres les mesures liées au rééchelonnement des dettes des PME, la suppression des pénalités de retard ainsi que l’accompagnement des entreprises en difficultés afin de trouver une place sur le marché national. Le ministre qui a procédé à la distribution de 273 logements réalisés dans le cadre du FNPOS au niveau de la localité de Zemmouri , a réitéré la volonté de l’État à poursuivre la politique du logement visant à éradiquer la crise du logement en Algérie en évoquant la distribution dernièrement de plus 100 000 unités de différents types à travers le pays . Abordant la situation de son secteur, le ministre a évoqué les difficultés financières notamment celles liées à la retraite qui accuse un énorme déficit. Il préconise des solutions relutives à la rationalisation et à une meilleure gestion des services de sécurité sociale visant à maintenir et à préserver les acquis sociaux des travailleurs tout en prévenant sur les congés de maladie de complaisance et l’abus et le gaspillage en matière des médicaments .
B. Khider