Le test révélateur de la rentrée sociale

La prochaine rentrée- tant sociale que scolaire-se fera sous le signe du test. Un test pour le gouvernement. Mais aussi un test pour la société civile et la société politique. La société, de manière plus générale, a besoin d’apaisement et de confiance. On doit passer, sans encombre, tous les petits tests socioprofessionnels pour aller de l’avant. La société a besoin d’un stabilisateur. Moral, d’abord, après les soubresauts de la fin d’été et sa cohorte de maladies, de rapts, de viols et de germes pathogènes.
Il est du dernier bien de réapprendre à redémarrer en prenant le meilleur appui possible pour avancer; comme il est de salubrité publique de recommencer à retravailler nos potentiels, totalement délabrés par les mauvais points récoltés tant dans le tourisme, l’agriculture, et l’université que l’enseignement, la santé et le niveau de vie et le bien-être social.
Quel en sera l’élément déclencheur pour ce saut qualitatif salutaire ? Et qui s’inscrit, surtout, dans l’urgence !
I. M. Amine