Netcom

Le syndicat des éboueurs de Netcom exige une révision salariale et socioprofessionnelle : 6 000 agents menacent de faire grève

Le syndicat des éboueurs de l’Etablissement de nettoiement et de collecte d’ordures ménagères (Netcom), ont décidé, mardi dernier, à Alger, lors d’une réunion exécutive de rentrer dans un large mouvement de protestation dans les prochains jours. Ils comptent déployer près de 6 000 agents pour presser sur la direction de l’entreprise, et ce, pour réclamer leur revendications socioprofessionnelles qui trainent depuis plus de 8 ans. Ces mêmes travailleurs se plaignent, par ailleurs, de la dégradation de leurs conditions de travail jugés pénibles. Les membres du bureau exécutif de ce corps qui comptent observer un large mouvement de protestation, a soumis à la direction de (Netcom) via un communiqué, plusieurs revendications socioprofessionnelles ayant notamment trait à la carrière professionnelle, aux primes, à la sécurité et bien d’autres requêtes, tout en précisant que : «si leur revendications ne seront pas prises en considération dans 8 jours, 6 000 agents de nettoiement rentrent en grève.» Parmi les revendications prioritaires, ces agents insistent sur la régularisation de leurs situations par rapport aux postes de travail occupés, la considération comme des agents polyvalents, l’ouverture des portes des dialogues avec les responsables afin de pouvoir discuter sur certains problèmes et la nomination des travailleurs contractuels qui ont des contrats déterminés. Par ailleurs, les agents qui ne bénéficient pas la prime des maladies contagieuses, malgré les difficultés qu’ils les croisent quotidiennement durant les heures de travail, considèrent cet acte comme un dépassement flagrant du code de travail. À cet effet, ils demandent au directeur de l’entreprise de trouver des solutions dans les plus brefs délais afin de faire face à ces problèmes répétitifs. De son côté, la chargée de communication de Netcom a précisé que : «depuis quelques temps déjà, la direction de Netcom a mis en place une commission pour étudier toutes les revendications des travailleurs», avant d’ajouter : « Une fois tous les dossiers présentés seront valides, toutes les situations seront régularisées au plus tard le mois prochain.» Pour ce qui est de la prime des maladies contagieuses et les revalorisations salariales, elle ne souligne que la direction de Netcom ne pourra pas prendre des décisions toutes seuls.»
B.M.W.