La liste «blanchie» des importations !

Le dossier des importations continue à faire des vagues. À telle enseigne que, dans les semaines à venir, il risque de faire l’objet, encore une fois, d’une nouvelle liste, «blanchie» cette fois-ci à TIC (toutes importations confondues). Et pour cause, le gouvernement a trouvé une alternative aux restrictions. La potion magique, une stratégie dans le jargon officiel, se trouve dans le projet de la LFC-2018- aux péripéties extravagantes, aussi- mais là n’est pas notre sujet. En effet, au lieu d’interdire, taxons tout ! Tous les produits bannis jusque-là à l’importation, d’entre 20 et 200%. À ce moment là, charge aux Douanes de faire le boulot au lieu que ça tombe à chaque fois sur la tête du gouvernement. Auparavant, deux black-listes ont été établies. Toutes les deux ont un nom : la «851» suivie de la «877-bis». Aux dernières nouvelles ? Dans le moyen terme, il n’y aura plus de liste noire, à se fier aux propos du ministre Djellab. Sinon, la validité des deux listes arrivera à terme déjà qu’elles sont dites temporaires. En termes clairs, une fois validé par le président de la République, l’avant-projet de la LFC-2018 lèvera le sceau de l’interdit aux importations. Enfin, pourvu que ça n’importe pas de la coke. De la «Blanche» pour les plus intimes, comme on en a connu au Vega Mercury arraisonné au port d’Oran.
F. G.