11.9 C
Alger
2 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

LA GRÈVE DES TRAVAILLEURS A EU DES RÉPERCUSSIONS DÉPLORABLES : Bousculades devant les bureaux de poste

La grève de cinq jours organisée la semaine dernière par les travailleurs d’Algérie Poste au niveau national a eu des conséquences catastrophiques sur le bon déroulement des opérations, notamment, de paiement des salaires des retraités. Organisée au début de ce mois de Ramadhan, la grève des postiers a privé pendant 5 jours durant des centaines de milliers de travailleurs de différents secteurs de percevoir leur salaire à temps. Une situation qui a impliqué, à la fin de ce débrayage, une forte tension et une demande importante que les postes ne sont pas arrivées à gérer facilement. En effet, alors que les grévistes ont décidé dimanche passé de reprendre le travail, suite à la prise en charge de leur revendication, les usagers d’Algérie poste se sont rendus aux premières heures de la matinée soit avant l’ouverture des bureaux de poste pour pouvoir enfin percevoir leur dû. À titre d’exemple, à Kouba, Hussein Dey, Alger centre, Bab El Oued, la situation était la même, de longues files d’attente s’étaient formées devant les différents bureaux de postes de ces communes alors que les portes de ceux-ci étaient encore fermées. Des images et des photos largement relayées sur les réseaux sociaux, montraient des scènes à peine croyables de citoyens faire la queue devant les bureaux de postes, dans un temps ou cela devait être dépassé et laissé loin derrière. Mais le pire, est que durant ces longues heures d’attentes, accentuées par un manque de liquidité, absence de réseau, et l’arrêt des distributeurs automatiques, beaucoup de bagarres et de disputes allant aux coups de poings avaient éclaté entre les citoyens et les agents sensés assurer la sécurité et l’organisation. Les policiers ont du intervenir pour mettre un terme à la pagaille. Aussi, la présence des retraités a également aggravé la situation d’avantage, sachant que la reprise du travail à Algérie Poste a coïncidé avec le versement des retraites. La demande a été donc forte et hors de contrôle. LES GESTES BARRIÈRES CONTRE LA COVID-19 ABANDONNÉS Il a été notamment constaté au cours de ces bousculades que les mesures de préventions contre la Covid-19 n’ont pas été respectées par la majorité des personnes. Alors que le virus circule toujours, surtout, dans la capitale ou il continue de faire des victimes, il est malheureusement déplorable de voir que la population a complètement oublié les gestes barrières. Le port du masque et la distanciation physique ne sont plus respectés. Un état de fait qui risque d’avoir des conséquences graves sur la situation épidémiologique, si ce relâchement persiste. Les policiers ont du là encore intervenir devant pour rappeler aux personnes qui attendaient leur tour de respecter les mesures de préventions et de garder la distance. Il est à rappeler, par ailleurs, que les travailleurs d’Algérie Poste ont entamé lundi 12 avril une grève surprise à travers le territoire national pour revendiquer la prise en charge de leurs doléances à leur tête le versement de la prime d’intéressement. Bien que des engagements aient été très vite pris par la direction générale quant à répondre favorablement à ces revendications, la grève s’est quand même poursuivie 5 jours durant. Jeudi, la direction d’Algérie Poste a dû hausser le ton menaçant de sanction chaque travailleur qui refuserai de rejoindre son poste.
Ania Nait Chalal

Related posts

EXAMEN DU BEM : 60,97 % de taux de réussite

courrier

AFFAIRE DE MARCHANDAGE PRÉSUMÉ DES MATCH EN LIGUE 1 : Halfaïa, Saâdaoui, Bensid et Benaïssa devant le procureur la République

courrier

Le code de l’investissement sera présenté aujourd’hui à l’APN : le droit de préemption et la règle 51/49 extirpés

courrier

LE MINISTRE DE L’ÉNERGIE, MOHAMED ARKAB : « L’Opep+ fait du bon travail  pour l’équilibre du marché »

courrier

Sonelgaz : Bouterfa sous des feux croisés

courrier

ASMH : action humanitaire médicale au profit des réfugiés sahraouis

courrier