8.9 C
Alger
11 décembre 2023
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

INVESTISSEMENT : L’appel du pied du Soudan

Un forum d’affaires algéro-soudanais de grande envergure présidé par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le président soudanais, Omar Hassan Al-Bachir, s’est ouvert, hier, à l’hôtel Sheraton en présence des hommes d’affaires algériens et investisseurs soudanais, ainsi que d’autres personnalités des deux pays en charge de la coopération économique, des relations de partenariats, notamment dans les secteurs de l’énergie, l’industrie et l’agriculture, de même que dans les services et des échanges commerciaux. Dans son allocution, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a rappelé que les relations algéro-soudanaises sont de plus en plus denses. « Les hommes d’affaire algériens doivent, désormais, s’orienter vers le marché soudanais, qui offre des avantages fiscaux juteux » a déclaré M. Sellal devant un parterre d’hommes d’affaire et de journalistes. Aussi, il dira qu’«au-delà de la dimension commerciale fort appréciable au demeurant, il s’agit, pour nous aujourd’hui, d’encourager vivement les investisseurs algériens à s’orienter vers ce pays frère ». Se félicitant de la profondeur des relations bilatérales, le chef de l’exécutif a souligné que « le Soudan est un partenaire important pour l’Algérie ». En effet, selon lui, les relations fraternelles bilatérales « ont enregistré un saut qualitatif ces dernières années». De surcroît, M. Sellal a assuré que le Soudan est l’un des pays arabes les plus proches avec l’Algérie. Tout en exprimant son souhait que ce Forum soit une occasion propice pour hisser l’action commune au niveau des relations de fraternité, d’amitié et de solidarité, le Premier ministre a affirmé que le partenariat entre les deux pays peut se développer davantage, et ce, «dans le cadre des intérêts communs, notamment dans certains domaines tels l’agriculture, l’énergie et l’industrie». Dans le même sillage, Sellal n’a pas manqué de réitérer son souhait que ce Forum aboutisse à des résultats concrets sur le plan du partenariat, notamment dans les domaines concernés par les conventions et programmes exécutifs. Il a, dans ce sens, affirmé « le souci du gouvernement et du peuple algériens de déployer tous les efforts pour renforcer la coopération bilatérale en vue de réaliser les aspirations » des deux parties. La rencontre d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre de « la volonté politique » des dirigeants des deux pays de développer les relations bilatérales dans divers domaines, indiquant que la visite du président El Béchir en Algérie est « une preuve irréfutable des relations profondes et du destin commun ». Omar Hassan Al-Bachir rassure les investisseurs algériens De son côté, le président soudanais, Omar Al-Bachir a tenu à rassurer les hommes d’affaires algériens en leur promettant de les «parrainer» en leur assurant toutes les facilités administratives et fiscales. En outre, le président soudanais a rappelé les liens historiques entre les deux peuples frères du Soudan et de l’Algérie. également, il a rappelé les grandes potentialités que recèle son pays, essentiellement dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, des mines, et de l’industrie. à cet égard, il a lancé un appel en direction des hommes d’affaires algériens afin d’investir au Soudan. Dans ce contexte, il a annoncé la signature d’une convention entre les deux pays, qui prévoit l’ouverture d’une ligne maritime directe entre Port Soudan et l’Algérie pour faciliter la circulation du commerce et des hommes d’affaires entre les deux pays, et d’un accord d’activer les vols entre Khartoum et l’Algérie. également, le président soudanais a rappelé que le nouveau code de l’investissement est mis en place pour assurer aux inventeurs «un excellent climat d’affaires». «Il ya 200 millions d’acres de terres arables non exploitées dans notre pays. Si cet espace est utilisé le Soudan sera en mesure de combler le besoin alimentaires du monde arabe», a précisé le président soudanais. Au sujet des évènements qu’a connus le Soudan ces dernières années, Omar Al-Bachir a précisé que son pays est ciblé par les pays occidentaux, en raison des ambitions étrangeres pour ses ressources. Pour sa part, le ministre de l’Industrie, et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, a assuré que les investisseurs algériens sont prêts à rentrer en force dans le marché soudanais. Lors de cette rencontre le ministre de l’Investissement soudannais, Abdelghani Modather Abderrahmane a mis en exergue les potentialités de son pays en matière d’investissement.
Lamia Boufassa

Related posts

ALI BENFLIS À PARTIR DE GHARDAÏA : «L’Algérie est en danger»

courrier

Recrudescence des contaminations au COVID-19 : Les visites familiales responsables de 25 % des cas

courrier

Conflit parlementaire du FLN : Ouyahia a instruit ses députés à ne pas mettre la main à la pâte

courrier

Elle se réunit ce samedi : Quelle option pour l’intersyndicale ?

courrier

IL Y A 34 ANS, L’ÉTAT DE PALESTINE ÉTAIT NÉ À ALGER : Le Parlement arabe renouvèle son soutien « ferme » et « permanent »

courrier

Pétrole : le prix de l’or noir en débat en avril, à Doha

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.