harragas

Interception de 57 clandestins au large de Cap Falcon à Aïn El Turck

Un total de 57 candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés, dans la nuit du lundi au mardi, lors de quatre opérations simultanées, menées au nord de Cap Falcon (Aïn El Turck), par les gardes-côtes de l’unité d’Oran et les unités flottantes de la façade maritime ouest, a-t-on appris de ce corps de sécurité. La première opération a touché 11 clandestins qui ont tenté, lundi soir, leur aventure, à bord d’une embarcation en polyester, avant leur interception, à 23H30, par une patrouille des gardes-côtes. La seconde opération a permis l’arrestation, mardi, à 02h00 du matin, de 12 candidats à l’émigration, a indiqué la même source. 19 autres ‘harraga’, dont une femme, deux mineurs (une fille et un garçon), ont été interceptés à bord d’une embarcation pneumatique, au nord de Cap Falcon, tôt dans la matinée du mardi, lors d’une troisième opération. Enfin la quatrième opération a permis l’interception, aux environs de 03h15, de 15 candidats à l’émigration dont un mineur et un ressortissant subsaharien, qui étaient à bord d’une embarcation pneumatique, a-t-on ajouté de même source. Ces quatre groupes de clandestins qui avaient pris leur départ, à partir des côtes des ‘Andalouses’ et d’Aïn El Turck, pour rallier les côtes espagnoles, profitant de la bonne météo, ont été recueillis par les gardes côtes de l’unité d’Oran, qui les ont remis, aussitôt, après formalités d’usage, à la Gendarmerie nationale, a-t-on encore ajouté, précisant que ces groupes seront présentés à la justice.

Un jeune mortellement percuté par un train à Réghaia
Un jeune a été mortellement percuté lundi à Réghaia par un train de transport des voyageurs à destination de Thénia, a-t-on appris auprès du chargé de l’information à la direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger, le lieutenant Khaled Ben Khalfallah. Selon la même source, l’accident s’est produit vers 12h53, lorsque un train assurant la liaison Alger-Thénia (Boumerdes), a percuté mortellement un jeune homme âgé entre 30 et 40 ans, au niveau de la cité Ben Saidane dans la commune de Réghaia. La dépouille de la victime, déchiquetée, a été transférée par les éléments de la protection civile vers la morgue de l’hôpital de Rouiba, a ajouté la même source. Selon le même responsable, les services concernés ont ouvert une enquête afin de déterminer les circonstances exactes de cet accident et identifier la victime.

Saisie de plus de 734.690 euros destinés à la contrebande à Tébessa
La brigade régionale de lutte contre la contrebande des Douanes de Tébessa a saisi la somme de 734.695 euros destinée à la contrebande, a-t-on appris lundi de la chargée de communication à la direction régionale des Douanes. La saisie a été effectuée dimanche soir, au niveau d’un point de contrôle dressé à l’entrée de la commune d’Oued Rechache sur la route menant vers la localité Ras El Ma dépendant de la wilaya limitrophe Khenchela, a souligné la même source. La somme d’argent saisie a été découverte à bord d’un véhicule touristique conduit par un homme âgé de 38 ans et originaire de la daira de Bir El Ater, a indiqué la même source. Les signes de panique du conducteur du véhicule au cours de l’opération de contrôle ont suscité les soupçons des éléments des Douanes, a estimé la même source, précisant qu’après une fouille minutieuse du véhicule, les éléments des Douanes ont découvert la somme d’argent en devise. Un procès verbal de constatation d’infraction relative au change a été dressé par les services compétents, a-t-on noté.

Décès de John Berger, écrivain britannique, intellectuel marxiste
L’écrivain britannique John Berger, qui fit sensation en partageant avec les Black Panthers la dotation du Man Booker Prize qu’il reçut en 1972, est mort à l’âge de 90 ans près de Paris, a annoncé, hier, son fils, le cinéaste Jacob Berger à des médias. Hospitalisé quelques jours avant pour une insuffisance rénale, l’écrivain britannique s’est éteint chez lui, à Antony (Hauts-de-Seine), entouré par les siens. Né à Londres en novembre 1926, M. Berger enseigne le dessin de 1948 à 1955, avant de devenir, à partir de 1952, un critique d’art reconnu, indique sa maison d’édition. Cet artiste prolifique, auteur de nombreux livres et pièces de théâtre, mais aussi poète, peintre et scénariste, publie en 1958 son premier roman ‘Un Peintre de notre temps’

Le Parisien renonce aux sondages à 4 mois de la présidentielle française
A quatre mois de la présidentielle française, l’un des principaux quotidiens français, Le Parisien, a annoncé mardi qu’il ne publierait plus de sondages, très critiqués pour avoir échoué à prédire les récents bouleversements politiques. ‘C’est une réflexion qu’on a menée depuis quelques temps déjà, notamment après le Brexit et l’élection de Donald Trump’ aux Etats-Unis, a expliqué le directeur des rédactions du Parisien/Aujourd’hui en France Stéphane Albouy. ‘On peut entendre les critiques qui nous sont faites, à nous, médias, d’être coupés d’une forme de réalité. Nous allons privilégier le terrain’, a-t-il dit, cité par l’AFP.
Diffusé à plus de 340.000 exemplaires, le journal ne commande plus de sondages depuis plusieurs semaines déjà et entend continuer cette ‘pause’ pendant la campagne présidentielle, a-t-il ajouté. Il ne s’interdit pas toutefois de commenter les sondages commandés par d’autres médias

Exhumation du reste des corps de neuf martyrs d’une grotte sur les hauteurs d’Oum El Bouaghi
Les restes des corps de neuf (9) chouhada de la Guerre de libération nationale ont été exhumés lundi d’une grotte sur les hauteurs d’El Taref à 15 km au Sud de la ville d’Oum El Bouaghi. L’exhumation des ossements de ces martyrs a été effectuée par les éléments de la Protection civile en présence des services de la Gendarmerie nationale et de représentants de la famille révolutionnaire, a précisé le directeur de wilaya des moudjahidine, Djilali Bentorkia. Les ossements exhumés appartiennent exactement à neuf personnes, a assuré à l’APS le médecin légiste, présent lors de l’opération. Des moudjahidine de la région ont affirmé que ces neuf moudjahidine sont morts en 1957 après avoir été pilonnés de bombes incendiaires par l’armée coloniale qui était dans l’incapacité de les forcer à se rendre. Des treillis et chaussures militaires portés par ces martyrs ont été également exhumés dans un bon état de conservation, est-il noté. La date de réinhumation de ces restes sera fixée dès l’achèvement des analyses médicales et des procédures administratives qui s’imposent, a assuré le directeur de wilaya des moudjahidine.

Eradication de plus de 600 points noirs à Blida
Quelque 630 ‘points noirs’ ont été éradiqués dans la wilaya de Blida, grâce à des actions de nettoyage initiées en 2016 par l’entreprise publique ‘Mitidja Nadhafa’, a-t-on appris mardi auprès du directeur de l’entreprise Ben Hamich Abdelhalim. ‘Nous avons réussi à éradiquer 630 points noirs, dont 198 situés à Blida (Bouarfa, Ouled Yaich, Beni Mered, et Blida)’, a indiqué Ben Hamich à l’APS, en marge d’une campagne de nettoyage dans la commune de Beni Tamou. Ces campagnes de nettoyage et d’embellissement, ayant touché les 25 communes de Blida, en leur restituant leur visage avenant, seront poursuivies tout au long de l’année 2017, a-t-il ajouté, annonçant une prochaine campagne de nettoyage dans la daïra de Làrbaà. Parallèlement à ces campagnes impliquant, également, les entreprises Mitidja Inara (éclairage) et Mitidja Hadaik (surface vertes et jardins), d’autres sont programmées en vue d’ancrer la culture environnementale chez le citoyen blideen, a-t-il ajouté. Il a rappelé le lancement, fin décembre écoulé, d’une campagne afin de sensibiliser les citoyens sur la nécessité du respect des horaires et des sites réservés aux déchets. La commune de Beni Tamou fait l’objet actuellement d’importantes actions de nettoyage et d’embellissement, ayant touché ses différents quartiers et artères, parallèlement à des opérations de réparation de ses poteaux électriques tombés en panne. L’opération, fortement saluée par la population locale, a impliqué prés de 600 agents de nettoyage.