culture de colza

Importance du développement de la culture de Colza : Les agriculteurs sensibilisés à Sétif

Des actions de sensibilisation des agriculteurs de la wilaya de Sétif autour de l’importance de développement de la culture de Colza et l’extension de ses surfaces, se déroulent actuellement à travers une caravane qui sillonne de nombreuses exploitations agricoles, a-t-on appris samedi auprès de la direction des services agricoles (DSA). Un programme « spécial » a été tracé dans ce cadre ciblant cinq (5) fermes pilotes dans les communes d’El-Eulma, Aïn Arnat, Ain Roua ,de Bir Haddada et de Beni Fouda (Nord et Sud de Sétif) pour informer et sensibiliser les agriculteurs de cette région sur l’importance de cette culture et la nécessité de l’extension des superficies consacrées à cette production. Cette campagne de sensibilisation, qui se poursuivra jusqu’à la fin de la semaine en cours, a-t-on noté, vise à inciter les agriculteurs locaux à adhérer à cette filière, surtout après sa réussite pour atteindre les objectifs fixés et la réalisation de résultats encourageants au cours de la dernière saison agricole, et cela à travers l’ explication des avantages de cette culture et la présentation des facilitations accordées par l’État dans ce domaine, à l’instar de son inclusion dans le programme de crédit R’fig et autres. Selon les services de la DSA, « le colza est considéré comme l’une des cultures les plus importantes pour l’extraction d’huiles riches en acides gras antioxydants en plus de ses caractéristiques biologiques visant l’élimination des terres en jachère, la régulation du cycle agricole des céréales et l’amélioration de la qualité des sols », sachant qu’il représente une matière riche en protéines pour l’alimentation du bétail. Cette initiative, a-t-on fait savoir, est encadrée entre autres par des cadres et techniciens de la direction des services agricoles (DSA), de l’Institut technique des grandes cultures (ITGC) , du laboratoire régional de contrôle des semences et des plants (LRCSP) ainsi que ceux de la caisse régionale de mutualité agricole (CRMA) et de la coopérative des céréales et des légumes secs (CCLS). À cette occasion et selon la DSA, l’accent a été mis sur la méthode de détermination de l’itinéraire technique de cette nouvelle filière agricole à l’image de la fourniture des semences et des engrais dans les délais impartis, jugés nécessaires pour les campagnes des labours semailles et de moisson battage. Pour rappel, la wilaya de Sétif a enregistré une expérience « réussie » dans la production de colza, première à l’échelle locale ayant été réalisée à l’exploitation agricole Ali Achouri, dans la commune de Aïn Azal (50 km au Sud de Sétif), où 3 hectares ont été réservés à cette culture, permettant d’atteindre un rendement allant jusqu’à 20 quintaux par hectare.