Hypervisibilité des effets et sous-visibilité des cause

Une des aberrations des médias mainstream est de noyer le lecteur dans des tonnes d’informations, aussi inutiles les unes que les autres, alors que les informations les plus sérieuses sont mises sous le boisseau. Le constat est sans appel et le fléau est planétaire. Les dérives qui se passent actuellement sont sous-tendues par des motifs simples, clairs et précis, mais on en parle rarement, soit par manque de lucidité, soit par manque de discernement, soit par manque de courage, ou alors pour toutes ces raisons réunies. Une des conséquences les plus décisives de ce stratagème médiatique est que le lecteur bascule, petit à petit, par un dangereux réflexe pavlovien, vers l’information people, sportive ou le scandale des vies privées. De toute évidence, les choses étant ce qu’elles sont, un classico Real-Barça, la dernière chanson de tel interprète ou la nouvelle campagne d’un acteur d’Hollywood sont autant d’attractions qui captent le commun des consommateurs d’informations faciles et digestes. Et quand on fait semblant de faire de l’info, c’est carrément du travestissement qui brode le fond de l’évènement, de sorte à ne laisser que du superficiel C’est dire combien est aujourd’hui devenu difficile, voire quasiment impossible, le métier d’informer…