Festival international du cinéma d'Alger

Festival international du cinéma d’Alger : La 11e édition reportée à 2022

Le Comité d’organisation du Festival international du cinéma d’Alger (Fica) a annoncé, dimanche dans un communiqué, le report d’une année de la 11e édition (2021), après concertation avec le ministère de la Culture et des Arts, pour cause de Covid-19.

«Nous vous donnons rendez-vous en 2022 pour une 11e édition encore plus étoffée et plus conviviale (…), qui coïncidera avec la célébration du soixantième anniversaire de l’Indépendance nationale», peut-on lire dans le communiqué du comité organisateur, qui invoque comme raison de ce report, l’évolution de la pandémie.
Travaillant à «l’esquisse de la personnalité de la prochaine édition», l’élan de tous les préparatifs auxquels le comité s’est astreint depuis des mois pour être au rendez-vous de ce grand événement annuel du 7e Art (visionnage des différents films proposés à la sélection ainsi que tout travail de prospection et les contacts des cinéastes … ) a dû être stoppé net devant l’imminence de la possibilité d’une quatrième vague de la pandémie, explique-t-on encore.
«Trop d’incertitudes planent encore sur l’évolution de la pandémie et la reprise du trafic aérien», arguent les organisateurs, avant d’ajouter, «Nous ne pouvons donc envisager de prendre des risques sanitaires et organisationnels inconsidérés qui compromettraient l’édition 2021 du Festival international du cinéma d’Alger dédié au film engagé», traditionnellement organisé le mois de décembre de chaque année. En raison de l’organisation des élections présidentielles le 12 décembre 2019, le 10e Fica a eu exceptionnellement lieu le mois de novembre de la même année et a connu la distinction du Grand Prix du Jury du film documentaire «143, rue du désert» du réalisateur algérien Hassen Ferhani et «The Tower (wardi)», une fiction du Norvégien Mats Grorud.