aimenp4

COMMUNICATION ET MÉDIAS : Le Gouvernement examine quatre nouveaux projets de loi

Le Premier ministre et ministre des Finances, Aïmène Benabderrahmane, a annoncé que le gouvernement travaille sur l’achèvement de quatre projets de lois pour améliorer le secteur des médias, ainsi qu’aux lois relatives à l’audiovisuel, à la publicité et au sondage.

Lors de la célébration du 60e anniversaire de la création de l’Agence de presse algérienne, le Premier ministre a affirmé également que le gouvernement travaille sur l’achèvement de la préparation du décret exécutif réglementant l’activité des agences de communication. Expliquant que l’exécutif cherche à revoir tous les textes juridiques afin d’instaurer un journalisme professionnel et responsable qui respecte les règles et la déontologie de la profession. Par ailleurs, Benabderrahmane a déclaré que l’Agence de presse algérienne est née dans le feu de la Révolution algérienne en 1961 et qu’elle est l’une des plus anciennes institutions et supports médiatiques nationaux. «Nous souhaitons que l’agence soit forte grâce à ses journalistes et à sa gestion moderne, et de jouer un rôle pivot sur la scène médiatique nationale, d’autant plus qu’il s’agit de développer les services pour accompagner l’ambitieux programme de développement porté par le président de la République et le plan de travail du gouvernement, et de l’entreprendre en tant que service public. Il a indiqué que «l’agence de presse cherche à fournir des informations fiables, de qualité et crédibles, et être un pionnier efficace au niveau international pour se tenir au courant des derniers développements dans les médias, tous supports confondus, et relever les défis du numérique pour obtenir des informations fiables dans les plus brefs délais». «Le gouvernement cherche également à accompagner le développement de l’Agence de presse algérienne, en révisant sa loi organique qui date de 1991, et en la mettant à jour pour l’adapter aux évolutions en cours dans le domaine de l’information et de la communication», a-t-il souligné. Aïmène Benabderrahmane a indiqué que «l’APS est appelée à réfléchir à la rédaction d’un document de travail qui fixerait les paramètres d’une agence de presse pour la perception des médias, et renforcer sa présence sur la scène médiatique nationale et internationale pour s’approprier les outils de la concurrence afin de défendre l’image de l’Algérie et les acquis qu’elle a réalisés dans tous les domaines». Dans le même contexte, a-t-il expliqué, elle doit être cohérente avec la situation actuelle du secteur des activités audiovisuelles, en plus d’ouvrir la voie pour augmenter ses propres ressources, former son personnel et se doter des équipements nécessaires.
Sarah Oub.