Aviron : L’Algérie candidate à l’organisation du championnat arabe 2018

La Fédération algérienne des sociétés d’aviron et de canoë kayak (FASACK) compte déposer sa candidature pour abriter le championnat arabe d’aviron en Algérie à la fin de l’année 2018, a-t-on appris du président de l’instance fédérale, Abdelmadjid Bouaoud.

«Nous allons déposer notre candidature pour accueillir le championnat arabe d’aviron en Algérie en fin d’année, ce qui va motiver davantage nos athlètes», a déclaré Bouaoud à l’APS, ajoutant que cette opération a été inscrite au plan d’action de la fédération pour l’année en cours et a eu l’accord du bureau exécutif de l’instance et des membres de son assemblée générale. Néanmoins et comme il est d’usage, la demande de la FASACK doit avoir en premier lieu l’accord du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) qui encourage l’organisation de ce genre d’événements en Algérie pour son double objectif «sportif et touristique». «Nos activités sont réalisées grâce au soutien des pouvoirs publics et les encouragements du ministre nous réconfortent et nous appuient dans nos démarches», a ajouté le président de l’instance fédérale. Outre cette compétition arabe, plusieurs autres objectifs et opérations sont inscrites au plan d’action de la FASACK pour l’année 2018, à leur tête les Jeux africains de la jeunesse (JAJ), prévus en Algérie en juillet prochain, en plus du championnat arabe sur ergomètre au Koweït, les Jeux méditerranéens de Tarragone (Espagne) et les championnats du monde à Plovdiv (Bulgarie). «Les JAJ-2018 sont un événement majeur qu’il faut bien réussir. Sur le plan sportif, les JAJ seront qualificatifs aux Jeux Olympiques de la jeunesse en Argentine, pour l’aviron, donc la nécessite est d’obtenir de bons résultats et d’arracher des places pour Buenos Aires. Quant au plan organisationnel, il y aura un degré d’exigences imposé par la Fédération internationale. Donc il y a tout un travail à faire et on doit réussir l’organisation de nos évènements», a expliqué Abdelmadjid Bouaoud. Afin de réussir ses objectifs, surtout sur le plan sportif, la Direction technique nationale (DTN) de la FASACK a procédé à la nomination d’un collectif d’entraîneurs nationaux locaux qui auront la mission d’encadrer le potentiel existant de jeunes athlètes et les préparer aux différentes échéances d’aviron et de canoë kayak. «Durant les 20 dernières années, on faisait confiance à des techniciens étrangers dont le travail a donné ce qu’il a donné comme résultats, mais cette fois-ci, on a décidé de faire confiance aux compétences algériennes composées d’un collectif d’entraîneurs nationaux qui ont un potentiel non négligeable, et les résultats sont là», a souligné le président de la fédération, assurant que cette politique sera maintenue. Cette nouvelle vision des choses «a donné ses fruits», estime le premier responsable de la FASACK qui a rappelé la médaille d’or continentale remportée chez les juniors filles par Amira Sabbouh (individuel), la première du genre dans cette catégorie dans l’histoire de l’aviron et du canoë kayak algériens. «C’est une fierté pour nous et toute la famille de la discipline était très contente. Les autres résultats réussis sont aussi le fruit du travail des clubs», s’est réjoui Bouaoud. «La réussite de notre mission est l’affaire de toute la famille de l’aviron et du canoë kayak, une discipline attractive et spectaculaire mais qui doit progresser surtout au niveau du développement où il y a toujours la possibilité de faire plus», a indiqué le premier responsable de la fédération, saluant au passage l’apport «constant» du ministère de la Jeunesse et des Sports qui contribue «grandement» à la réalisation du programme de la FASACK.