Lamamra recu a Nouakchott par le President mauritanien

ARRIVÉ EN MAURITANIE À PARTIR DU NIGER : Lamamra reçu, à Nouakchott par le président mauritanien

Après le Niger, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a entamé, hier, en sa qualité d’envoyé spécial du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, une visite dans la capitale mauritanienne Nouakchott, indique un communiqué du ministère des AE.

Lors de cette visite de deux jours, Lamamra aura des entretiens avec les plus hautes autorités mauritaniennes, en tête desquelles le président mauritanien, Mohamed Ould El-Ghazaouani, qui l’a reçu en audience, au cours de laquelle le chef de la diplomatie allgérienne a remis une lettre du président Tebboune à son homologue mauritanien.
La visite de Lamamra à Nouakchott, seconde étape de son nouveau périple africain, s’inscrit aussi dans le cadre de la concrétisation de la volonté commune des dirigeants des deux pays et leurs orientations judicieuses quant à la nécessaire consécration de la tradition de concertation et de coordination et au renforcement des relations stratégiques entre les deux pays, ainsi que l’accélération du rythme de la coopération bilatérale dans divers domaines, précise le communiqué.
Elle sera également l’occasion d’examiner les questions régionales et internationales d’intérêt commun notamment les derniers développements sur la scène maghrébine et aux niveaux arabe et africain.
Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra évoquera aussi la lutte antiterroriste dans la région .
Lors de sa visite officielle au Niger il a indiqué que « le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a envoyé officiellement une lettre au président de l’Union africaine pour lui faire part du « point de vue et de la vision de l’Algérie sur le phénomène croissant du terrorisme avec l’augmentation du nombre d’actes de terrorisme en de nombreuses régions du continent africain. »
Lamamra a ajouté que «  l’Union africaine et les mécanismes qu’elle adopte dans la lutte contre le terrorisme doivent être renforcés plus que jamais pour développer la coopération et lutter contre le phénomène du terrorisme. »
Pour rappel le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ramtane Lamamra, a été reçu, à Niamey par le Premier ministre, chef du gouvernement du Niger, M. Mahamadou Ouhoumoudou, à qui il a transmis les salutations sincères de son frère le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane.
Poursuivant sa visite de travail, entamée dimanche, en République du Niger en qualité d’envoyé spécial du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, M. Lamamra a, au cours de cette audience, passé en revue avec le Premier ministre nigérien les différents projets de coopération bilatérale dans le cadre de la mise en œuvre des orientations stratégiques des deux chefs d’État, le président Tebboune et son homologue Mohamed Bazoum.
Les questions régionales et internationales d’intérêt commun, y compris la menace terroriste dans l’espace sahélo-saharien ont été également abordées par les deux parties. Cette séance de travail consacrée à un examen exhaustif de l’état des relations bilatérales et à la projection de projets communs dans le contexte de la mise en œuvre des orientations des deux chefs d’État, il a tenu a cet égard une séance de travail avec son homologue nigérien avec la participation de plusieurs ministres chargés des grands secteurs de la coopération bilatérale et notamment les ministres en charge de la Défense nationale, de l’Intérieur et de la Décentralisation, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, du Pétrole et des Énergies renouvelables, de l’Emploi, du Travail et de la Protection sociale. Outre les questions bilatérales, la coopération et le développement sur les questions d’actualité internationales à l’agenda de l’Union africaine et des Nations unies et notamment la situation qui prévaut en Libye, au Mali, au Sahara occidental et en Guinée a été discutée.
Des discussions qui ont donné lieu à « la convergence des positions et des points de vue » et se sont mis d’accord pour « renforcer leur coordination en prévision des prochaines échéances à l’échelle continentale et internationale », indique-t-on de bonne source. Ils se sont également félicités des résultats de la réunion ministérielle des pays voisins de la Libye qui s’est tenue récemment à Alger.
M. Bendib