Fawzi Derrar

FAWZI DERRAR FAIT LE POINT SUR LA MÉGA-CAMPAGNE DE VACCINATION : « Les résultats sont en deçà des attentes »

Lancée samedi 4 septembre à travers le territoire national, la méga-campagne de vaccination contre le Covid-19 est loin d’atteindre les objectifs tracés par le ministère de la Santé. Selon le Directeur général de l’Institut pasteur d’Algérie, Fawzi Derrar, le rythme avec lequel avance cette grande opération vaccinale, est en deçà des attentes.
S’exprimant hier sur les ondes de la Radio nationale El Bahdja, Derrar a en effet relevé que la méga-campagne de vaccination qui devra se poursuivre au 11 septembre prochain n’a pas atteint le niveau souhaité notamment durant les 2 derniers jours où le nombre de personnes désirant se faire vacciner a considérablement baissé. Pourtant, insiste l’intervenant de la radio, la vaccination reste le seul et unique moyen sûr qui permettra d’éviter de parer à une quatrième vague de la pandémie plus difficile et plus mortelle que celle connue le mois de juillet dernier. Invitant l’ensemble des citoyens à aller se faire vacciner, Derrar a assuré quant à la disponibilité du vaccin. Selon lui, 18 millions de doses sont actuellement disponibles en Algérie, de quoi donc répondre à la demande. Par ailleurs, le même responsable a indiqué que le nombre d’Algériens vaccinés est arrivé actuellement à 8 millions 300 mille dont 2 millions ont reçu les deux doses, et 6 millions ont reçu uniquement une seule dose de vaccin. Il est essentiel de rappeler, à ce sujet, que le porte-parole du comité de suivi de la pandémie du covid-19, Djamel Fourar, avait déclaré samedi que le nombre de vaccinés ayant reçus les deux doses était de 3 millions et non de 2 millions, alors que ceux qui ont reçu uniquement une seule doses sont à 5 millions. Mais en tout cas même si les deux responsables n’avancent pas les mêmes chiffres, il est certain qu’ils s’accordent sur le fait que le nombre global de citoyens vaccinés est loin d’atteindre les objectifs tracés. En effet, le ministère de la Santé table carrément sur la vaccination de 20 millions d’Algériens soit 70% de la population avant la fin de l’année. Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, qui s’était exprimé à l’occasion du lancement de cette campagne vaccinale, avait déclaré que l’objectif était d’arriver à vacciner un nombre important d’algériens en un laps de temps, et surtout d’éviter une hausse des cas de contaminations au covid à la rentrée sociale. Il avait en outre indiqué que 6381 points de vaccination ont été mis en place à travers le territoire national, assurant que le ministère a mobilisé des staffs médicaux ainsi que des autocars dotés de tous les moyens nécessaires pour sillonner les villages et cités en vue de vacciner un maximum de citoyens. Les équipes médicales travailleront par vacation 24h/24h y compris les week-ends, avait-il précisé. Benbouzid avait également indiqué que cette campagne nationale sera sanctionnée par « Le big day de vaccination », prévu le 11 septembre. À noter que la campagne de vaccination intervient après la baisse enregistrée par le ministère de la Santé dans le nombre de vaccinés en ce mois d’août, notamment à Alger, et ce en raison de la hausse des températures et des départs en vacance.
Ania Nait Chalal