APN : Tahar Missoum écope de 6 séances plénières de suspension

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN) Mohamed Larbi Ould Khelifa a interdit au député Tahar Missoum de prendre la parole et de participer aux travaux de six séances plénières après sa conduite « incorrecte » au sein de l’hémicycle et son exploitation de cet espace pour « insulter et injurier » les cadres de l’état. « Vu les comportements incorrects et répétés du député Tahar Missoum au sein de l’hémicycle et son exploitation de cet espace pour insulter et injurier les cadres de l’état jusqu’à porter atteinte à leur honneur et dignité, et après l’avoir averti de se conformer au règlement intérieur, après plusieurs avertissements pour s’en tenir au sujet du débat, il a été décidé conformément aux clauses du règlement intérieur de l’APN, notamment les articles de 75 à 78 relatifs aux mesures disciplinaires, d’interdire à ce député de prendre la parole et de participer aux travaux de six séances plénières et ce, afin d’éviter de tels comportements déplorables qui ne cadrent pas avec la noble mission de député », souligne dimanche un communiqué de l’APN. Selon la même source, « le concerné a été informé de ces mesures.

Air France : nouvelle grève des pilotes prévue du 24 au 27 juin
Les syndicats de pilotes de la compagnie « Air France » ont déposé un préavis de grève pour la période du 24 au 27 juin. Les pilotes de la compagnie ont déjà observé un mouvement de grève du 11 au 14 juin, à l’appel du principal syndicat SNPL, pour protester contre la mise en œuvre de mesures de productivité, notamment une baisse de la majoration des heures de nuit. « Malgré un premier mouvement de grève très largement suivi, le président (Frédéric) Gagey continue de faire la sourde oreille », déclarent les syndicats dans le communiqué. « S’il a reconnu la justesse de nos revendications, son engagement se limite malheureusement toujours à de vagues promesses. De leur côté, les organisations syndicales ont proposé un nouveau projet d’accord de sortie de conflit tenant compte des contraintes de la compagnie », expliquent-ils.

L’ambassade US et le Centre Berlitz s’associent pour un Camp d’été de langue anglaise
L’ambassade des États-Unis et le Centre Berlitz à Alger et Oran sont heureux d’annoncer le lancement de la neuvième édition du Camp d’été El Amel. Le Camp d’été est destiné aux élèves économiquement défavorisés, âgés entre 15 et 25 ans, ayant différents niveaux de compétence en anglais. Les 12 semaines du Camp d’été El Amel débuteront le 26 juin 2016 et se poursuivront jusqu’au15 septembre 2016. Durant cette période, les participants se réuniront deux heures par jour, trois fois par semaine. En plus d’étudier l’anglais, ils mettront en pratique leurs compétences orales et écrites et participeront à des activités parascolaires. Des instructeurs expérimentés de Berlitz vont administrer le programme qui sera complété par des conférenciers américains. Les étudiants sélectionnés doivent s’engager à compléter les 12 semaines du programme. Le Camp d’été El Amel aura lieu à Alger et Oran. Le Camp d’été El Amel est entièrement gratuit, mais les places sont limitées. Les participants doivent postuler et passer un test de niveau d’anglais en ligne. Les demandes doivent être complétées sur Internet au plus tard le 22 juin. Le personnel de Berlitz et l’ambassade américaine sélectionneront les candidats finalistes. Les étudiants seront informés une fois sélectionnés. Les élèves souhaitant postuler pour ce programme, peuvent s’inscrire sur le site web : http://berlitz.dz/. Pour plus d’informations sur les activités de l’ambassade américaine, consulterle site :http://algiers.usembassy.govorwww.facebook.com/USEmbassyAlgiers

Un traitement à haut risque pourrait stopper la sclérose en plaques
Un moyen de contenir la sclérose en plaques avec un traitement à haut risque qui ne peut être largement utilisé a été trouvé par des médecins et présenté dans une étude publiée vendredi. Ils ont traité 24 patients, âgés de 18 à 50 ans atteints de sclérose en plaques (SEP) au Canada à l’aide d’une puissante chimiothérapie, destinée à détruire le système immunitaire avant une greffe de cellules souches fabriquées par la moelle osseuse. Chez ces 23 patients, ce traitement a stoppé les rechutes et le développement de nouvelles lésions cérébrales sans avoir besoin de continuer à prendre des médicaments, indique l’équipe canadienne dans une revue médicale britannique. « Huit des 23 patients ont eu une amélioration durable de leur handicap 7,5 ans après le traitement », selon la revue médicale. Un des 24 patients est mort de complications hépatiques et infectieuses entraînées par la chimiothérapie agressive utilisée. Il s’agit du « premier traitement capable de produire ce niveau de contrôle de la maladie ou de récupération neurologique, mais les risques liés au traitement limitent son utilisation à grande échelle », souligne la revue. La sclérose en plaques touche plus de deux millions de personnes dans le monde, dont plus de 100 000 en France et 400 000 en Europe.