algerie-ferriesp4

ANARCHIE CHEZ AIR ALGÉRIE ET ALGÉRIE FERRIES EN FRANCE : Jil Jadid interpelle les autorités

Les conditions de réservation déplorables auxquelles fait face la communauté algérienne installée en France pour rentrer au pays afin de passer les vacances d’été continuent de susciter les réactions.

Dans un communiqué adressé à la presse mercredi dernier, le parti Jil Jadid a dénoncé la situation que vivent actuellement les Algériens devant les agences de voyages maritimes et aériennes nationales en France, ainsi que les offres insuffisantes et les prix élevés. « Les vacances d’été approchent et les Algériens qui résident à l’étranger, et particulièrement en France, désirant rejoindre leur pays ont toutes les peines du monde à trouver une offre suffisante de billets d’avion ou de bateau, dans des conditions acceptables et à des tarifs abordables », déplore le parti dans son communiqué. Selon la même source, les algériens à l’étranger et particulièrement en France sont consternés de devoir supporter ces conditions avilissantes. Devant tant de désagréments occasionnés par une pratique et des méthodes incompréhensibles et inacceptables, Jil Jadid Monde a donc interpelé les plus hautes autorités du pays pour mettre vite un terme à cette dégradante situation que subit notre diaspora et mettre en place les conditions de voyager dignement, de façon décente et budgétairement acceptable. Le même parti estime qu’il est incompréhensible que la vente des billets ait été aussi retardée pour n’être ouverte que ces derniers jours, alors qu’elle l’est dès le mois de janvier pour d’autres destinations attirant un nombre important de leurs compatriotes émigrés et dans des conditions qui ne souffrent d’aucune cohue ou autres images aussi dégradantes.
Par ailleurs, Jil Jadid Monde s’est interrogé sur les raisons qui font que la vente de billets de bateaux reste le monopole exclusif des agences physiques empêchant les compatriotes algériens de les acquérir directement et en toute autonomie en ligne ou auprès d’autres agences, en les obligeant à se déplacer, parfois de loin, et à subir ces indignes conditions. Selon le parti ; c’est encore une fois la bureaucratie dans toute sa splendeur qui s’est surpassée pour mettre à mal le discours officiel sur l’intérêt porté à la diaspora.
De la même manière, Jil Jadid Monde a attiré de nouveau l’attention des autorités du pays sur l’absence persistante d’une offre de voyage suffisante et qui plus est à des tarifs scandaleusement exorbitants.
Une fois de plus, Jil Jadid Monde a dénoncé ces conditions infligées à notre communauté à l’étranger désireuse de se rendre en Algérie, alors que cet objectif devrait mobiliser l’action conjointe des départements ministériels du Tourisme, du Transport et de la Communauté nationale à l’étranger.
Ania Nch