À chacun son Code de la route !

C’est l’histoire du Code de la route en Algérie. Qui parmi les automobilistes n’a pas été témoin d’une scène de violation manifeste des règles de conduite ? On en connait, au quotidien, à nos routes, aux mille et une infractions ! À tel drame que, les plus novices du volant ont tendance à s’y accommoder. Sinon, à défaut de suivre la norme, on fait avec. On ne le dira jamais assez, vous imaginez un peu les conséquences du non-respect d’une règle, sensée être partagée et respectée par tous ? Des vies humaines fauchées, des personnes handicapées à vie et d’autres victimes aux traumatismes irréparables. C’est sans compter le lot d’altercations, verbales et physiques, entre conducteurs. Pire, la gestuelle corporelle l’emporte sur la loi de la route. N’auriez-vous pas déjà vu un conducteur se servir de sa main, sa bouche ou encore d’un hochement de tête, pour donner priorité à l’autre, lui signifier le passage ou lui permettre de doubler ? À se demander dès lors à quoi sert-elle toute cette signalisation routière ! Pourtant, c’est simple. Le Code de la route, essence même de toute loi, voudrait que chacun le respecte. Sans quoi, vous voyez déjà ce qui se passe sur les routes non ?
F. G.