Aggressive scorpion

40 000 envenimations scorpioniques dont 22 décès en 2021

Pas moins de 40.000 cas d’envenimation scorpionique ont été enregistrée en 2021 à travers le pays faisant 22 décès, a indiqué dimanche à El-Bayadh Mohamed-Lamine Saïdani, membre de la commission des experts dans la lutte contre l’envenimation scorpionique et chef de laboratoire à l’Institut Pasteur. Lors du lancement de la campagne de sensibilisation et de formation de prévention contre l’envenimation scorpionique, Dr. Saïdani a relevé qu’un recul a été enregistré dans les cas d’envenimation scorpionique et dans le nombre de décès durant ces trois dernières années. Il a appelé tous les acteurs à conjuguer davantage leurs efforts pour mettre un terme à l’envenimation et réduire ce type d’envenimation.
Dr. Saidani a révélé que les enfants de moins de 10 ans représentent la tranche d’âge la plus touchée par ces accidents, avec un taux de 60% par rapport au nombre global des cas. Les cas d’envenimation scorpionique sont dus à plusieurs facteurs, dont le manque d’aménagement urbain et d’éclairage public, l’accumulation des déchets, l’absence de campagnes de collecte de ces animaux venimeux, connus pour se propager surtout en été, entre autres, selon la même source.
Le retard dans le transfert des blessés vers les unités sanitaires, en particulier pour ceux qui vivent loin de ces établissements, fait partie des facteurs conduisant au décès, outre le recours de nombreux citoyens aux médications traditionnelles qui menacent leur vie, a ajouté Dr. Saidani.
L’intervenant a indiqué la disponibilité du sérum contre ce type d’envenimation, sachant que l’Institut Pasteur produit chaque année plus de 80.000 doses de sérum anti-scorpionique, distribués aux Directions de la santé à travers les wilayas.

Transport aérien : retour à la rentabilité en 2023
Un retour à la rentabilité est « à portée de main » en 2023 pour les compagnies aériennes, qui s’attendent à retrouver dès cette année 83% de leurs passagers d’avant la pandémie de Covid-19, ont-elles annoncé hier. Le secteur devrait encore perdre 9,7 milliards de dollars cumulés cette année, mais il s’agira d’une « énorme amélioration » après les 137,7 milliards perdus en 2020 et les 42,1 milliards en 2021, a souligné l’Association internationale du transport aérien (Iata), qui fédère la grande majorité des compagnies aériennes du monde entier et tient son assemblée générale annuelle à Doha. « La rentabilité au niveau du secteur en 2023 paraît à portée de main, alors que (les compagnies) en Amérique du Nord devraient dégager un bénéfice de 8,8 milliards dès 2022″, a déclaré l’Iata dans un communiqué. En outre, « la forte demande latente, la levée des restrictions de mouvement sur la plupart des marchés, le chômage faible dans la plupart des pays et les économies des particuliers nourrissent une reprise qui aura pour conséquence de voir le nombre de passagers atteindre 83% du niveau d’avant la pandémie » cette année, a assuré l’organisation. La crise sanitaire, dont les effets se sont faits ressentir à partir de mars 2020, a torpillé le secteur aérien, qui a perdu 60% de ses clients cette année-là. En 2021, la fréquentation n’était remontée qu’à 50% des 4,5 milliards de passagers accueillis en 2019.

Accidents de la route : 3 morts et 142 blessés le week-end dernier
Trois (3) personnes ont trouvé la mort et 142 autres ont été blessées dans 115 accidents de la route survenus en zones urbaines les 17 et 18 juin en cours, a indiqué hier un communiqué de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). La plupart de ces accidents sont dus au facteur humain, selon les données des services compétents de la Sûreté nationale. Dans ce cadre, la DGSN appelle à nouveau les usagers de la voie publique au respect du code de la route et à la prudence au volant, rappelant le numéro vert 1548 et celui de secours 17 mis à la disposition des citoyens pour tout signalement 24h/24.

Tunisie : la fréquence des épisodes de sécheresse s’intensifie
La fréquence des épisodes de sécheresse s’intensifie en Tunisie et menace 75 % du territoire de désertification, en particulier dans les zones du centre et du sud du pays, indique le ministère tunisien de l’Environnement, cité par la TAP. « La sécheresse est l’une des manifestations les plus préoccupantes du climat en Tunisie. Elle est devenue une réalité dont les répercussions sont directes sur des secteurs stratégiques dont les grandes cultures », a indiqué le ministère à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse célébrée le 17 juin. « La stratégie nationale de lutte contre la désertification (2018-2030) inclut la protection de 2,2 millions d’hectares à travers la mise en place de stratégies sectorielles en relation avec la protection des forêts, la préservation de l’eau et des zones humides en plus du développement des pâturages et la promotion de l’agriculture durable », a-t-il ajouté. « Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’adhésion de la Tunisie à l’appel global lancé lors de la 15e Conférence des Parties (COP15) de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD), réuni à Abidjan du 9 au 20 mai 2022 avec la participation de des délégations de 196 pays », a-t-il poursuivi. Selon les estimations des spécialistes, la sécheresse pourrait entrainer une détérioration de la sécurité et de la paix sociale à l’horizon 2030 et risque de 216 millions de personnes à la migration, à l’échelle mondiale.

Fraude fiscale : le Camerounais Samuel Eto’o plaide coupable pour échapper à la prison
L’ex-attaquant international camerounais Samuel Eto’o a conclu un accord avec le parquet espagnol, qui le poursuivait pour fraude fiscale, pour éviter d’aller en prison, a annoncé lundi un tribunal de Barcelone. Selon les termes de cet accord, Eto’o, qui évoluait au moment des faits au FC Barcelone, a été condamné à une amende et à une peine de 22 mois de prison, faisant qu’il ne sera pas incarcéré, comme le prévoit la loi espagnole, car cette peine est inférieure à deux ans. Eto’o, ayant porté les couleurs d’autres grands clubs européens pendant sa carrière de joueur, notamment l’Inter Milan, est actuellement le président de la fédération camerounaise de football. Son principal fait d’arme à ce poste a été la qualification des Lions Indomptables à la prochaine Coupe du monde, au Qatar.

Un premier cas de variole du singe confirmé au Liban
Le ministère de la Santé libanais a confirmé qu’un premier cas de variole du singe a été diagnostiqué dans le pays, ont rapporté hier des médias locaux. L’individu serait de nationalité étrangère, précisent les autorités libanaises et serait actuellement placé en isolement. Les autorités libanaises tentent actuellement d’identifier les cas contacts de cette personne et appelle à respecter une distance de sécurité avec les personnes infectées, ne pas partager leurs objets personnels, ne pas entrer en contact avec des animaux dans les pays où la maladie est endémique et éviter de manger de la viande d’animaux sauvages.

Canicule annoncée, mardi, sur des wilayas du Centre et de l’Est du pays
La canicule continuera de frapper plusieurs wilayas du Nord et de l’Est du pays avec des températures atteignant les 45 degrés, a annoncé, hier, un bulletin météorologique spécial (BMS) émis par l’Office national de la météorologie (ONM). Les wilayas d’El Tarf, Annaba, Skikda, Jijel, Béjaia, Tizi-Ouzou, Guelma, Mila et Constantine, placées mardi en vigilance « orange », connaitront ainsi des températures oscillant entre 42 et 45 degrés, précise le BMS.