Conseil des ministres

21% du budget de la LF-2019 consacrés au soutien des famille, des pensions de retraite, de la santé, l’habitat et l’éducation : Un chèque de 1 763 milliards DA de transferts sociaux

Le projet de loi de Finances 2019 a été adopté, hier, par le Conseil des ministres, réuni sous la présidence du chef de l’État, Abdelaziz Bouteflika, a indiqué un communiqué sanctionnant les travaux de cette réunion, annoncée depuis quelques jours. Il ressort du texte une augmentation du budget de l’État consacré aux transferts sociaux qui sont de l’ordre de 1 763 milliards de DA.

Ce montant représente 21% du budget global de la LF-2019 (8 560 milliards de DA) et va vers le soutien aux familles, les personnes démunies, l’alimentation de la caisse de retraités, les soins de la santé ainsi que les programmes du logement public.
«Une enveloppe budgétaire de 1 763 milliards de DA sera allouée aux transferts sociaux durant l’exercice 2019 (contre 1 760 milliards de DA en 2018)», précise le communiqué rapporté par l’APS.
Dans le détail, selon les termes de ce texte, les crédits budgétisés dans la loi de Finances 2019 pour les transferts sociaux couvriront plus de 445 mds DA consacrés au soutien aux familles, près de 290 mds DA aux pensions de retraite, en plus d’une dotation d’appui de l’ordre de 500 mds DA à la Caisse nationale des retraites (CNR).
Aussi, «ces transferts sociaux comportent également près de 336 mds DA pour la politique publique de santé et plus de 350 mds DA pour la politique publique de l’habitat, auxquels s’ajouteront près de 300 mds DA mobilisés pour ce secteur par le Fonds national d’investissement (FNI)», précise la même source.
Il y a quelques jours, le ministre des Finances, interpelé au sujet du budget consacré aux transferts sociaux dans une conjoncture de baisse du pouvoir d’achat du citoyen, a assuré du maintien de la politique de soutien de l’État sur le volet social. Ainsi, à travers ces transferts sociaux, il s’agit pour le gouvernement de «continuer à soutenir la politique sociale de l’État, notamment par le soutien aux familles à travers la subvention des produits de base, l`éducation et l`accès à l`eau et l`énergie, la santé, le logement, les retraites et l`accompagnement des faibles revenus, des démunis et des handicapés». Enfin, il convient de rappeler que les transferts sociaux ont atteint 1 625 mds DA en 2017, contre 1 239 mds DA en 2010.
Farid Guellil