KENZA

Une jeune fille portée disparue, retrouvée morte dans la forêt de Yakourène (Tizi-Ouzou)

Portée disparue depuis début du mois dernier à Tizi-Ouzou, une jeune fille âgée de 17 ans, dénommée Sadat Kenza, a été malheureusement retrouvée morte, hier, par les services de la sûreté de wilaya, selon plusieurs sources concordantes. Le corps sans vie de la victime a été découvert dans le massif forestier de Yakourène dans la daïra d’Azazga, à plus de 40 de kilomètres à l’est de Tizi-Ouzou, d’après les mêmes sources. La victime aurait quitté le domicile familial élu à Azazga pour « se rendre chez sa grand-mère ». Hier, l’APS citant une source sécuritaire a apporté les circonstances de cette disparition. N’ayant pas eu de nouvelles de leur fille, près d’une semaine après son départ, ses parents ont déposé plainte auprès de la sûreté de daïra d’Azazga, après qu’ils se sont rendus compte qu’elle n’était pas chez sa grand-mère, a-t-on indiqué. Le corps sans vie de Kenza, abandonné à la lisière de la forêt près du village Aït Aïssi, à Yakourène, a été découvert par un citoyen et récupéré par les services de sécurité. Il a été déposé à la morgue de l’hôpital d’Azazga pour autopsie, a-t-on ajouté. Les mêmes sources ont signalé la présence de traces de violence sur le corps de la victime, laissant supposer qu’elle aurait été tuée. Une enquête est ouverte par les services de la sûreté de wilaya pour élucider les circonstances du drame.

Une étudiante chute depuis le balcon de sa chambre à Bouira
La cité universitaire, Kabal Aïcha, du chef-lieu de la wilaya de Bouira a été le théâtre d’un accident survenu aux environs de 23h30 lorsqu’une jeune étudiante a fait une chute du balcon de sa chambre sise au premier étage d’un immeuble. La victime a été transférée rapidement par l’équipe médicale de la cité vers les urgences de l’hôpital Mohammed-Boudiaf. Après son examen par le médecin de garde elle a été admise au bloc opératoire où elle a subi une chirurgie suite à une fracture au niveau de son pied droit. (Voir photo) Aussitôt alertés de l’accident le wali de Bouira s’est rendu à l’EPH où elle était hospitalissée la jeune étudiante pour s’enquérir de son état de santé. Cependant les services de la police relevant de la sûreté de wilaya ont ouvert une enquête pour élucider les circonstances exactes de l’accident qui est  » faut-il le noter » le premier du genre à être enregistrer dans les cités universitaires de l »université Mohamed-Boudiaf de Bouira. L’ensemble des étudiants et étudiantes, dont les colocataires de la victime s’accordent à dire qu’il s’agit d’un simple accident dans un moment d’inattention. Le même constat a été « prononcé » par les responsables de la cité universitaire en question. Notons enfin que l’opération chirurgicale qu’avait subie la jeune étudiante est réussie, cette dernière se trouve au moment où nous rédigions ces lignes alités aux services orthopédique de l’hôpital et sa vie est hors de danger.

Crise de l’eau à BBA : Berraki à la rescousse
Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, a présidé, hier, une réunion d’urgence sur les mesures à prendre pour améliorer, dans les plus brefs délais, l’approvisionnement des communes de la wilaya de Bordj Bou-Arreridj en eau potable, suite à la baisse du niveau du barrage d’Aïn-Zada, principale source d’eau pour la population, indique un communiqué du ministère. Au cours de cette réunion, tenue en visioconférence, le ministre a donné plusieurs instructions, dont le recours au transfert du barrage d’El-Mouane dans la wilaya de Sétif, pour renforcer les capacités de celui d’Aïn-Zada et augmenter la production pour l’approvisionnement quotidien des communes concernées. Il a ordonné, en outre, la mise en service de tous les puits artésiens, dernièrement achevés, et de la station monobloc réalisée au niveau du barrage Talsdit dans la wilaya de Bouira, dans le cadre du programme d’urgence mis en place par le secteur afin d’approvisionner cinq communes du sud de cette wilaya.

Un corps sans vie repêché dans une plage à El-Tarf
Les services de la protection civile de la wilaya d’El-Tarf ont repêché dans la nuit de lundi à mardi au niveau de la plage Mechrah Lokton, dans la commune de Berrihane, le corps sans vie d’un homme, selon le chargé de communication de ce corps de sécurité le lieutenant Seifeddine Madaci. Selon cet officier, la victime, dont le corps était en état de décomposition, a été repêchée suite à une alerte donnée aux services compétents sur l’existence d’un cadavre flottant au niveau de cette plage non surveillée. Le corps de la victime, dont l’identité est inconnue, a été acheminé vers les services de la morgue de l’hôpital d’El-Kala pour les besoins de l’autopsie, a-t-il ajouté. Une enquête a été, par ailleurs, ouverte par les services compétents pour déterminer les causes et les circonstances exactes du drame, a souligné le lieutenant Madaci.

SNTF : un logiciel de gestion pour pallier aux insuffisances humaines
La Société nationale des transports ferroviaires a annoncé sa décision d’installer une commission de pilotage chargée de la mise en place de nouveaux « pro-logiciels GRH et paye », afin de pallier les insuffisances en matière de gestion des Ressources humaines.
« La SNTF informe l’ensemble des cadres et travailleurs de l’entreprise que, suite aux résultats des missions d’audit en cours au niveau des différentes structures de l’entreprise, notamment au niveau des structures opérationnelles chargées de la gestion des ressources humaine, il a été relevé des insuffisances en matière de gestion des ressources humaines et traitement des salaires », a précisé l’Entreprise dans un communiqué publié sur sa page facebook.
Face à cette situation, « la Direction générale a décidé d’installer une commission de pilotage chargée de la mise en place de nouveaux pro-logiciels GRH et paye, afin de pallier ces insuffisances’’, explique la même source.
Cette commission est chargée de définir les besoins en matière de gestion RH pour l’élaboration des cahiers des charges, de mettre à la disposition de l’opérateur choisi, le support réglementaire et les référentiels de la gestion RH, ainsi que le suivi et la validation des étapes de réalisation du projet.
« L’objectif final étant d’aboutir à une gestion souple et efficace de la partie ressources humaines, particulièrement le suivi des recrutements, de la formation et du déroulement des carrières, en plus d’une gestion plus efficace des volets rémunération des personnels de l’entreprise », conclut le communiqué.

Seddik Chihab représente l’APN à l’ONU
L’Assemblée populaire nationale prendra part, aujourd’hui et demain jeudi, par visioconférence, aux travaux d’une audition parlementaire, organisée annuellement par l’ONU en partenariat avec l’Union interparlementaire (UIP).
L’ordre du jour de cette audition porte sur l’examen de plusieurs axes, dont la « Convention des Nations unies contre la corruption: éléments de base et défis inhérents à son application », note le communiqué. L’Algérie sera représentée à ces travaux par le député, Seddik Chihab, membre du Groupe consultatif de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, conclut la source.