15.9 C
Alger
2 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
L'EXPRESS

Une bande criminelle impliquée dans des troubles à l’ordre public mise hors d’état de nuire à El-Tarf

Les services de la Sûreté de la Daïra de Dréan (El-Tarf) ont arrêté, en coordination avec la brigade de recherche et d’intervention (BRI), dix (10) individus repris de justice impliqués dans des affaires de trouble à l’ordre public et saisi plusieurs armes blanches de différents types, a indiqué un communiqué des services de la Sûreté nationale. Les mis en cause, précise le document, «ont enfreint les mesures de confinement partiel et porté atteinte aux forces publiques lors de l’exercice de leurs fonctions». «Des éléments de la sûreté de la Daïra de Dréan qui patrouillaient dans différents quartiers et rues de la ville utilisant des haut-parleurs pour sensibiliser les citoyens quant au respect des mesures du confinement, ont été caillassés pendant le confinement, ce qui a nécessité le recours à la force», a fait savoir le communiqué, ajoutant que «cette opération s’est soldée par l’arrestation de 10 personnes, repris de justice pour la plupart, pour violence à l’encontre des éléments de la police lors de l’exercice de leurs fonctions, outre la saisie d’armes blanches de différents types». Après parachèvement de toutes les procédures juridiques, les mis en cause ont été présentés devant les juridictions territorialement compétentes, selon la même source. «Dans la même affaire, les éléments de la brigade de lutte contre la cybercriminalité ont pu identifier et arrêté le principal suspect ayant filmé et diffusé sur les réseaux sociaux des vidéos incitant à la violence contre les éléments de la police qui veillaient au respect des mesures de confinement. Le téléphone mobile utilisé dans la diffusion de ces contenus subversifs a été saisi également», a poursuivi la même source.

Arrestation de spéculateurs et saisie de produits alimentaires et parapharmaceutiques
Les unités de la Gendarmerie nationale (GN) ont traité, du 02 au 08 avril, 1 306 affaires, arrêté 1 462 individus dans différentes régions du pays et saisi une quantité importante de produits alimentaires de large consommation, des viandes blanches et rouges et des produits parapharmaceutiques. Dans ce cadre, la Gendarmerie nationale invite l’ensemble des citoyens à «participer activement à la lutte contre les différents types de criminalité en signalant sans délai toute opération spéculative, monopolistique ou frauduleuse et toute infraction ou atteinte à l’intérêt public», rappelant les supports technologiques mis à leur disposition à cet effet, à savoir son numéro vert (1055) et le site de Pré-plaintes et renseignements en ligne (PPGN.MDN.DZ).

Saisie de 2 000 bavettes non-conformes aux normes sanitaires à Sétif
Pas moins de 2 000 bavettes, fabriquées selon des procédés non-conformes aux normes sanitaires requises, ont été saisies par les services de la sûreté de wilaya, a-t-on appris jeudi auprès de ce corps de sécurité. Exploitant des informations relatives à la vente par une personne de bavettes sanitaires, les policiers sont parvenus à la saisie de ces bavettes, confectionnées selon des procédés non-conformes aux normes sanitaires et sans aseptisation ne garantissant pas la protection de ses usagers, a indiqué le chargé de communication à la sûreté de wilaya, le commissaire de police Abdelwahad Aïssani. L’enquête a montré que le fabricant ne détenait aucune autorisation pour la fabrication de ces produits paramédicaux qu’il vendait à 50 DA l’unité, a -t-il déclaré. Dans une autre opération, les mêmes services ont démantelé un atelier secret de fabrication de tenues médicales de protection dont le propriétaire activait sans autorisation ni registre de commerce lui permettant la fabrication de produits paramédicaux et y ont saisi 1000 unités de ces tenues, a-t-on fait savoir.

Saisie record de 25 tonnes de cannabis au Liban
Une saisie record de 25 tonnes de cannabis a été opérée au Liban, ont annoncé les Forces de sécurité intérieure (FSI – police), précisant que cette quantité de drogue devaient être envoyées depuis le port de Beyrouth vers un pays africain. Le coup de filet a été mené à la mi-mars grâce à des informations de la brigade des stupéfiants qui suivait l’affaire depuis un mois. Un convoi de huit camions qui allait pénétrer dans l’enceinte du port de Beyrouth a ainsi été arrêté, a annoncé la police dans un communiqué. «Des quantités importantes de haschisch, environ 25 tonnes, ont été retrouvées, dissimulées de manière professionnelle dans des sacs contenant du terreau», précise la même source, indiquant que cette cargaison devait parvenir à «un pays africain», sans donner plus de précision sur sa destination. «Cette quantité est la plus importante de l’histoire du Liban», ont ajouté les FSI. La culture du haschisch est illégale au Liban, la loi punissant de prison le trafic de drogue. Mais l’activité est largement répandue depuis des décennies, notamment dans la région déshéritée de la Bekaâ (Est), où elle était devenue une industrie rapportant des millions de dollars. Selon l’ONU, le Liban est le troisième producteur de drogues au monde, derrière l’Afghanistan et le Maroc.

Les retombées de la pandémie du coronavirus pourraient aggraver la pauvreté mondiale
Une nouvelle étude publiée par l’Université des Nations-unies a averti que les retombées économiques de la pandémie du coronavirus pourraient aggraver la pauvreté mondiale pour un demi-milliard de personnes.
Une telle situation représente 8% de la population humaine et ce serait la première fois que la pauvreté augmente dans le monde depuis 1990, selon les auteurs de cette étude, qui estiment qu’un recul de cette ampleur annulerait une décennie de progrès mondiaux en matière de réduction de la pauvreté.
L’étude montre, en outre, que la réalisation de l’Agenda 2030 des Nations unies, en particulier les Objectifs de développement durable sur l’absence de pauvreté et la faim zéro, est menacée de manière considérable. Par ailleurs, une autre étude de l’équipe spéciale inter-institutions sur le financement du développement dirigée par les Nations unies a appelé les gouvernements à prendre des mesures immédiates pour prévenir une crise mondiale de la dette potentiellement dévastatrice et remédier aux ravages économiques et financiers causés par la pandémie du Covid-19. Selon le rapport 2020 du système des Nations unies sur le financement du développement durable, même avant l’apparition de la pandémie de coronavirus, un pays sur cinq – où vivent des milliards de personnes dans la pauvreté – risquait de voir son revenu par habitant stagner ou diminuer cette année.

Related posts

6 315 individus impliqués dans le trafic de drogue à l’ouest du pays en 2016

courrier

Air Algérie invitée de la 126ème Assemblée générale de l’ATAF

courrier

Bedoui et Hamel rendent hommage à la Radieuse

courrier

Quatre presonnes arrêtées à Oran pour trafic de documents de pré-affectations de logements

courrier

Réunion des ministres arabes des A.E. demain au Caire : Messahel conduira la délégation algérienne

courrier

Saisie de 147 000 euros et arrestation de 7 individus à El-Tarf

courrier