Port d'Azeffoun

Tizi-Ouzou : Lancement des travaux de dragage et de déroctage du port d’Azeffoune

Une opération de déroctage et de dragage du port d’Azeffoun, à 75 km au nord-est de Tizi-Ouzou, a été lancée cette semaine par la direction locale des travaux publics a-t-on appris, jeudi, auprès de cette institution.

Les travaux de déroctage (enlèvement de roches) des haut fonds à l’entrée du port et de dragage (nettoyage) du bassin de ce port, «sont nécessaires et impératifs pour assurer le mouvement des embarcations en toute sécurité, à l’intérieur du bassin, aussi bien pour les professionnels de la pêche que pour la Marine nationale», a-t-on indiqué de même source. L’opération, confiée à l’Entreprise publique Méditerranéenne des travaux maritimes (Meditram) pour un montant de près de 73 millions de DA et dont l’assistance technique est assurée par le laboratoire public d’études maritimes (LEM), «permettra également de rentabiliser l’aire de pose d‘hélicoptères pour le débarquement de naufragés et de la logistique», a-t-on ajouté. Le volume global de l’opération au niveau du port d’Azeffoun a été estimé à 10 980 m3 dont 9200 m3 pour le dragage et 1780 pour le déroctage. Les délais contractuels de ces travaux sont de 3 mois, a-t-on appris de même source. Selon la DTP, l’impact de ces travaux est «d’assurer une fonctionnalité sans faille et de rétablir l’ouvrage portuaire dans son état spécifique, afin qu’il soit en mesure de satisfaire à ses fonctions avec le niveau de service requis et de sauvegarder un environnement marin sain». Le wali Mahmoud Djamaa qui a inspecté, hier mercredi, ces travaux, a rappelé qu’il s’agissait d’un projet auquel les pêcheurs de la région «accordent beaucoup d’importance». En réponse à l’attente des professionnels du secteur et avec l’appui de l’administration centrale, l’opération a été inscrite fin 2020 et l’entreprise en charge des travaux a été installée lundi dernier, a-t-il dit.