ENTV

TÉLÉVISION PUBLIQUE (EPTV) : Ce pourquoi le directeur de l’information est limogé

Lamine Boufanaya a été nommé, jeudi après-midi, au poste de directeur de l’information de l’EPTV en remplacement de Youcef Sahraoui, qui a été démis de ses fonctions le jour même. Quels sont donc, les griefs retenus contre le désormais ex-DI de ce média public ? Selon des sources concordantes qui nous sont parvenues, M. Sahraoui a été écarté pour deux raisons essentielles. La première fausse note, qui lui a été imputée, est liée au traitement de la couverture, jeudi, du direct de la cérémonie d’investiture du nouveau président, Abdelmadjid Tebboune. À en croire nos sources, la chaîne publique de l’Audio-visuel ENTV s’est trop focalisée, lors de l’intronisation de Tebboune, sur la personne de Noureddine Bedoui, alors Premier ministre avant sa démission, au détriment du nouveau locataire d’El Mouradia. La deuxième raison consiste en des soupçons de soutiens médiatiques, lors de la campagne électorale, au SG du Rassemblement national démocratique (RND), Azeddine Mihoubi, un des concurrents de l’ancien ministre de l’Habitat, et vainqueur du scrutin présidentiel du 12 décembre, Abdelmadjid Tebboune. À ce sujet : des médias avaient d’ailleurs rapporté des tensions entre les deux candidats qui étaient en lice, allant jusqu’à évoquer un supposé «soutien» de l’institution militaire au profit de Mihoubi. Des supputations, par ailleurs et à maintes reprises, balayées d’un revers de main par l’état-major de l’ANP.
Une troisième raison a été également mise en avant, mais ne peut tenir la route en raison du timing du changement opéré dans ce média. Selon d’autres sources médiatiques, l’ex-DI de l’ENTV a été remercié à cause du traitement réservé au mouvement populaire à Oran, suivi d’une grande polémique. Ce qui ne peut être vrai car, « le remaniement » a eu lieu avant même la diffusion du sujet.
Brahim Oubellil