Sami Agli

SAMY AGLI (CAPC) SUR LES DÉCISIONS DU CONSEIL DES MINISTRES : « Elles pourront contribuer à la relance des activités économiques »

À l’arrêt d’activité depuis près de 6 mois, à cause de la crise sanitaire, des activités économiques ont connu une décroissance de 3,8%, d’après des récentes données de l’ONS. Cette situation a poussé le président Tebboune, lors du dernier Conseil des ministres, à ordonner la prise en charge effective des incidences de la pandémie sur l’économie nationale avec une évaluation juste est réelle sur le terrain. En réaction aux décisions du chef de l’État, la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), Samy Agli, président de l’organisation qui supplante le désormais ex-FCE, a salué, les mesures prises par le Conseil des ministres, réuni dimanche, pour accompagner les entreprises nationales. Ces mesures « pourront, une fois la pandémie vaincue, contribuer à la relance des activités économiques ». Intervenant dimanche sur les ondes de la radio Chaîne 3, Agli a évalué la situation économique actuelle de« compliquée » et « amère », soulignant qu’une « prise de conscience collective » s’impose sur cette réalité. Après avoir salué les mesures décidées par le gouvernement et le président de la République pour relancer l’économie, Agli a affirmé que sa confédération «est en train de constater la volonté réelle des pouvoirs publics en faisant de l’économie une priorité, « en  portant rapidement secours aux acteurs de l’économie et de prendre des décisions courageuses, et surtout urgentes ». Dans ce sillage Agli a rappelé la décision du ministre des Finances de créer un fonds de soutien pour les opérateurs et les entreprises les plus vulnérables. « Il faut savoir que les entreprises les plus impactées sont les PME et les TPE qui « représentent 95% de notre tissu économique », le reste (parlant des grandes entreprises) ont une marge de manœuvre, mais elles sont en train de tirer les fonds des tiroirs pour trouver des solutions. Du coup, dit-il, « aider les PME et TPE à travers ce fonds de soutien est une vraie volonté politique d’accompagner l’économie, vu que la TPE est la vraie locomotive de l’économie ». Par ailleurs, l’invité de la chaîne 3 affirme que les grandes entreprises ont besoin par contre d’une reprise d’activité économique.
Sarah Oubraham