Visa

Rien de nouveau pour les visas Shengen

La reprise du service des rendez-vous ainsi que la délivrance du visa Schengen de la part des différents consulats de France en Algérie « n’est pas d’actualité » a indiqué l’ambassade de France en Algérie, apprend-on de sources proches de l’ambassade de France en Algérie. «Aucune reprise de la délivrance des visas Schengen par les consulats de France en Algérie n’est d’actualité», selon la même source. La reprise dépendra de « l’évolution de la pandémie en Europe et de la décision des autorités de la zone Schengen » explique encore l’ambassade de France. Ainsi, les Algériens qui souhaitent reprendre les voyages vers la zone Schengen de l’Europe, doivent non seulement attendre la réouverture des frontières du pays, mais aussi la reprises du service des ambassades.

Le site du ministère de la Santé algérien piraté par un hacker marocain
Le site du ministère de la Santé algérien, www.sante.gov.dz a été piraté ce matin par un hacker marocain surnommé ox souhail, pour le compte de morrocan revolution. Cette attaque, la première du genre pour le site du gouvernement algérien, en ce moment de crise sanitaire, est maladroit voire indécent de la part de certains cercles marocains. Affaire à suivre…

Le général Haftar sur la sellette
L’échec militaire, à Watiya, du général Khalifa Haftar, qui n’a pu conserver le contrôle de la principale base militaire de l’ouest libyen, a accéléré l’effritement de ses relations avec son allié égyptien, indiquent des sources au fait du renseignement militaire dans le monde. Le Caire, en effet, envisagerait de lui trouver un remplaçant à la tête de l’Armée nationale libyenne, tandis que le général pourrait subir d’autres revers dans le sud libyen précisent encore les mêmes sources.

Michel Dussuyer salue le travail de Belmadi
Le sélectionneur du Bénin, Michel Dussuyer, a salué le travail réalisé par Djamel Belmadi depuis son arrivée sur le banc de l’Algérie, à l’automne 2018. Nommé sélectionneur de l’Algérie en octobre 2018, Djamel Belmadi remportait la CAN avec les Fennecs moins d’un an plus tard, en juillet 2019 en Egypte. Interrogé au sujet de cette réussite, le sélectionneur du Bénin, Michel Dussuyer, souligne l’apport décisif de l’ancien joueur de l’OM. « Chapeau à Djamel (Belmadi) pour le travail qu’il a fait dans un laps de temps [aussi court]. Il a trouvé des joueurs qui étaient demandeurs, qui étaient dans une situation d’échec depuis quelques années. Ils avaient envie que les choses bougent », a déclaré le coach des Ecureuils, quart-finalistes de la CAN 2019, invité de la plateforme AFM (Afrique Football Média) sur Whatsapp. Et pourtant, le Bénin a eu le privilège de battre cette équipe d’Algérie en octobre 2018, à Cotonou, dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019. « Il n’y avait pas encore son empreinte, sa patte et je pense que Djamel (Belmadi) a su apporter une dynamique à cette équipe-là et être derrière ses joueurs pour qu’ils aient beaucoup plus d’engagement et de rigueur dans leur expression, a estimé Michel Dussuyer. Les Fennecs ont su après, utiliser tout leur potentiel et ont laissé une très belle impression à la CAN où ils ont logiquement remporté la compétition, parce que c’était la meilleure équipe du continent sur le moment.»

Insaisissable Didier Raoult
Le professeur Didier Raoult produit une impression mitigée sur les Français: 35% d’entre eux ne le soutiennent pas et 45% sont d’avis contraire.
De plus, l’image de l’infectiologue est différente chez les gens selon leur couleur politique, révèle un récent sondage de LCI.
Le défenseur de l’hydroxychloroquine et infectiologue de l’IHU Méditerranée Infection de Marseille, Didier Raoult, ne laisse pas les Français indifférents.
Comme le montre le sondage Harris Interactive réalisé pour LCI, près de la moitié (45%) d’entre eux confient avoir une «bonne opinion» du scientifique, alors que 35% ne le soutiennent pas. Il reste également 20% des sondés qui ne le connaissent pas. La perception de sa personnalité s’avère d’ailleurs varier selon les choix politiques des sondés. C’est parmi les partisans du mouvement de Jean-Luc Mélenchon et du parti de Marine Le Pen que se trouventle plus d’attitudes positives (72% dans les deux cas).
Chez les Républicains, 56% des électeurs soutiennent le professeur. Chez les sympathisants PS et LaREM, un nombre élevé a reconnu avoir une mauvaise image de M.Raoult (44 et 40% respectivement).

Boudebouz convoité par Montpellier
L’international algérien Riyad Boudebouz, serait convoité par Montpellier (Ligue 1 française de football), selon le site allerpaillade.com. Ne figurant plus dans les plans de l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne, Boudebouz sera libre dès la fin de l’actuelle saison et pourrait rebondir à Montpellier où évolue le champion d’Afrique algérien, Andy Delort. Selon la même source très proche de Montpellier (HSC), Boudebouz pourrait apporter son expérience au HSCM et constituer une bouée de sauvetage pour lui. Boudebouz, milieu de terrain de 30 ans connait bien la maison pour y avoir évolué entre 2015 et 2017 avant de rejoindre la Liga espagnole en s’engageant avec le Real Betis. À l’AS Saint-Etienne, l’Algérien a inscrit 2 buts offrant 4 passes décisives en 29 matchs joués, toutes compétitions confondues. Son contrat avec les Stéphanois expire en juin 2022. Son parcours avec l’ASSE a été estimé  » peu performant » par les Stéphanois, d’où le souhait de l’entraineur de le libérer au même titre que six autres joueurs dont l’international tunisien Wahbi Khazri.

Mis aux poings
« L’Algérie ne renoncera pas à la chloroquine», docteur Mohamed Bekkat, membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de Covid-19 en Algérie.
Dur, dur, de reconnaitre publiquement ses erreurs…

« J’espère que dans l’année qui reste à ce gouvernement (avant la présidentielle qui devrait avoir lieu au printemps 2021) nous réussirons à coopérer et à travailler ensemble », Hassan Rohani, président iranien.
L’espoir fait vivre.

« Nous restons très calmes et sereins. Le Brésil ne recule pas. Le ministère de la Santé maintient sa recommandation d’utiliser l’hydroxychloroquine pour traiter le nouveau coronavirus, malgré la décision de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de suspendre temporairement les essais cliniques avec ce médicament par mesure de précaution », Mayra Pinheiro, secrétaire à la Gestion du travail et à l’Éducation sanitaire.
Lourde décision devant l’histoire et devant les hommes…