Journal

QUAND THE INDEPENDENT SE FAIT PORTE-PAROLE DE RACHAD ET DU MAKHZEN : Un autre illuminé s’en prend à l’Algérie

Finalement, pour verser son fiel sur l’Algérie, des individus sont prêts à tous les renoncements et toutes les compromissions. Pour s’improviser tueur à  gage, il suffira pour eux de trouver simplement l’homme prêt à abouler la rançon la plus fournie.

Et cet exercice n’a pas rebuté le journaliste Simon Speakman Cordall, du quotidien britannique « The Independent » qui a déversé sa haine contre l’Algérie et ses Institutions. Ce quidam use d’un journalisme new-look qui verse dans le « rebrousse-poil ». Un jour, il se fend d’un papier qui dénonce les essais nucléaires français dans le Sud algérien, et un autre il renvoie dos à dos le Maroc et le Front Polisario dans un long article qu’il a consacré aux visées expansionnistes de Rabat et du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui.  Et contre toute attente, il revient quelques jours plus tard pour épouser les thèses de Rabat et de Paris dans ce conflit. C’est un « journalisme girouette », qui perd tout crédit tant la réalité des choses contredit ses dires.
Les liens entre l’article du journal français Le Monde et celui du quotidien britannique The Independent sont évidents, et ils semblent commandés par la même officine. Londres, qui couve une belle brochette d’anciens terroristes qui n’ont pas renoncé à leur rêve de casser l’État moderne et national pour installer une théocratie, ne semble pas embarrassée par de telles atteintes à des pays souverains et surtout partenaires. Le contrôle des médias par les lobbies juifs et certains milieux occultes de la finance internationale est pesant aussi bien à Paris qu’à Londres.
Au nom de la liberté d’expression, bon nombre de leurs médias se sont faits les porte-paroles des ennemis de leurs anciennes colonies qui se sont libérées au prix de mille et un sacrifices. Au nom du sacro-saint principe, à géométrie variable, de la liberté d’expression, on laisse des cercles d’aigris verser leur fiel et tisser, à dessein,  un tas de mensonges.
À croire ces titres, devenus
« Dazibaos » par les temps qui courent, c’est la chape de plomb qui est en train de s’abattre sur l’Algérie. Vautrés sur leurs fauteuils, dans des salles de rédaction conçues comme salles d’opération de déstabilisation, des journalistes qui n’ont même pas pris la peine de se déplacer en Algérie, se lâchent pour rédiger des brûlots qui sont loin de la réalité. Ont-ils au moins pris la peine de s’y rendre pour comprendre que ceux qui financent leurs divagations versent finalement dans le mensonge éhonté ?
La main du Makhzen et de l’entité sioniste est évidente dans les dernières attaques contre notre pays. Les pays des droits de l’Homme et de la liberté d’expression sont en train de glisser inexorablement dans l’abime de la désinformation et de la négation des droits. Qu’ils révisent leur attitude car la couleuvre commence à  être trop grosse.
Slimane B.