Protection civile : Le nombre des interventions en «léger» recul en 2019 à Alger

Les services de la Protection civile de la wilaya d’Alger ont enregistré en 2019 un «léger recul» dans le nombre des interventions de sauvetage, de secours et d’évacuation de victimes des différents accidents, avec plus de 91 600 interventions, contre près de 92 500 interventions en 2018, a indiqué, jeudi, le Chargé de la communication de ce corps.

Le nombre des interventions effectuées par les différentes unités de la Protection civile au niveau de la wilaya d’Alger, a connu un «léger» recul, durant l’année 2019, avec 91 608 interventions, contre 92 449 interventions en 2018, a précisé à l’APS, le lieutenant Benkhalfallah Khaled. Cette baisse s’explique par l’efficacité des 45 campagnes de sensibilisation menées à travers les plages et différents espaces publics, en matière de prévention des accidents de circulation, de noyades, d’incendies et de monoxyde de carbone, a-t-il estimé. Le bilan annuel des mêmes services fait ressortir quelque 12 000 interventions suite à 7 315 accidents de circulation, ayant fait 54 morts et plus de 6 800 blessés. S’agissant des incendies, le bilan fait état de 5 573 incendies à Alger ayant nécessité 9 996 interventions. Il s’agit de deux feux de forêt enregistrés au niveau de la forêt de Baïnem, 339 incendies urbains, cinq incendies industriels, 1 235 incendies de cultures agricoles, de palmiers et de fourrages, outre 222 incendies de voitures et d’engins. Ces incendies ont fait trois morts et 182 blessés, précise la même source. Concernant les cas d’asphyxie au gaz butane durant la même période, 25 interventions ont été enregistrées durant lesquelles 30 personnes ont été secourues tandis que deux ont trouvé la mort. Quarante-huit (48) interventions pour des cas d’asphyxie au monoxyde de carbone ont été enregistrées ayant permis de secourir 126 personnes et d’évacuer dix autres décédées. Pour ce qui est du bilan de la saison estivale 2019 où plus de 3,6 millions d’estivants ont été enregistrés dans les différentes plages autorisées, sept cas de décès par noyade ont été déplorés dont trois cas au niveau de plages interdites à la baignade et quatre autres dans des plages autorisées. La même source a fait état du sauvetage de 2 390 estivants à travers les différentes plages de la capitale durant la même période. Près de 500 enfants ont été secourus et 403 estivants transférés vers les différents centres hospitaliers pour recevoir les soins nécessaires.