illustration pas de 26 sept

(Pas de) Tehlab

• Pour Souakri il serait normal qu’un athlète de haut niveau soit mieux payé qu’un médecin ou un enseignant, et bénéficie également de divers avantages matériels.
• Faut vraiment être inculte, ne pas avoir fait d’études, pour débiter de pareilles sornettes.
• Une tête vide et de bonnes jambes, c’est les meilleurs atouts pour une réussite sociale garantie.
• Madjer a même possédé deux journaux, et en a amassé un argent fou.
• Il a été patron de presse sans jamais avoir fait d’études supérieures ?
• Wana aâreft…
M.A.
N.B. :
La secrétaire d’État du ministère de la Jeunesse et des Sports en charge des sports d’élite a évoqué les privilèges accordés aux sportifs d’élite. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue lundi dernier, Salima Souakri, la secrétaire d’État auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports en charge des sports d’élite, a évoqué les privilèges accordés par l’État aux sportifs d’élite qui réalisent de bons résultats aux niveaux mondial, régional et continental. « Les sportifs qui réalisent de bonnes performances peuvent prétendre à des salaires mensuels allants de deux à huit fois le SMIG. Ces sportifs peuvent donc avoir un salaire supérieur à celui du médecin », a-t-elle stipulé, en ajoutant qu’il fallait savoir que « ces sportifs ont d’importants privilèges qui leur sont octroyés par l’État algérien ».