Casnos-1

Mostaganem : Plus de 17 000 affiliés concernés par les dispositions exceptionnelles de la CASNOS

Les services de la Caisse nationale de sécurité sociale des travailleurs non-salariés (CASNOS) de la wilaya de Mostaganem a recensé pas moins de 17 000 affiliés concernés par les dispositions exceptionnelles portant la suspension des pénalités de retard du versement des cotisations, a-t-on appris, mercredi, du directeur de l’agence locale Mourad Bellout.

Ce responsable a rappelé que les employeurs et les personnes non salariées qui exercent une activité pour leur propre compte et qui doivent des cotisations sociales bénéficient des mesures exceptionnelles approuvées par l’arrêté présidentiel n 12-21 et ce avant le 31 janvier prochain. Le nombre d’affiliés concernés par ces procédures, qui permettent de régler la situation liée aux cotisations annuelles avec exonération totale des majorations et amendes et bénéficient de l’échéancier de paiement des dernières années, est de plus de 17 000 affiliés , dont la plupart sont des commerçants, des artisans et des agriculteurs, a déclaré le même intervenant. Afin d’atteindre le plus grand nombre des assurés concernés, l’agence locale a mis en place une cellule pour suivre la mise en œuvre de ces mesures exceptionnelles, accompagner et assister les retardataires et les créanciers de la sécurité sociale en raison des effets de la pandémie de Corona à régler leur situation et bénéficier des services de la CASNOS , notamment des assurances sociales (la carte Chiffa ). Dans ce cadre , l’agence locale a élaboré un calendrier de terrain du guichet mobile qui permettra de couvrir les zones d’ombre et les différentes communes de la wilaya de se rapprocher des catégories bénéficiaires, en parallèle d’une campagne d’information qui inclura les commerçants, artisans , industriels, chauffeurs de taxi, agriculteurs, professions libres, et jeunes investisseurs des différents dispositifs d e l’emploi, a-t-on ajouté. M Bellout a exhorté les employeurs et les non-salariés touchés par cet arrêté présidentiel de régulariser leur situation le plutôt possible pour éviter les files d’attente, observées à chaque fin d e l’année. Il a également rappelé la possibilité du remboursement à distance en utilisant la plateforme numérique mis en place par la Caisse.