Abdelaziz Bouteflika

L’ex-président Abdelaziz Bouteflika inhumé au Carré des martyrs du cimetière El-Alia

Décédé vendredi dernier, à l’âge de 84 ans, l’ex-président Abdelaziz bouteflika a été inhumé, hier après-midi, au Carré des Martyrs du cimetière El-Alia, Alger, en présence du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Ibrahim Boughali, le Premier ministre, ministre des Finances Aïmene Benabderrahmane, le général de Corps d’Armée, Saïd Chengriha. Étaient également présents aux funérailles, de hauts responsables de l’Etat, des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique accrédités en Algérie et des membres de la famille du défunt également. Le ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, Laïd Rebiga, a prononcé une oraison funèbre avant que la dépouille d’Abdelaziz Bouteflika ne soit enterrée, suivie du dépôt par le président Tebboune, d’une gerbe de fleurs sur la tombe du défunt et les tirs de salves par un détachement de la Garde Républicaine, en hommage, à celui qui a été , durant 14 ans ministre des Affaires étrangères et 20 ans à la tête de la présidence de 1999, à 2019. La mise en berne, depuis hier, du drapeau national pendant trois jours, a été décidée, par le président de la République Abdelmadjid Tebboune, qui a reçu de nombreux messages de condoléances de la part de hauts responsables des pays étrangers, après que l’annonce du décès de Bouteflika ait fait le tour du monde.
N. B.

Des messages de condoléances de responsables étrangers
- Sur sa page Facebook, l’ancien chef de gouvernement tunisien, Youssef Chahed a écrit « nous disons adieu au leader, l’un des symboles les plus marquants de la nation arabe dont la carrière s’est mêlée à l’histoire glorieuse de l’Algérie, de le résistance à l’indépendance, à la construction d’un État moderne et à la réconciliation. Il a consacré sa vie au service de son pays et a dirigé son peuple avec sagesse. « Il a eu les positions remarquables qui lui ont valu, à lui et à l’Algérie, le respect et l’admiration du monde ».
- Le vice-président du conseil présidentiel libyen, moussa Al-Kouni, réagit au décès de Bouteflika. Dans un tweet, Al-Kouni a présenté ses condoléances et rendu hommage à l’ancien Président.
-Le président sénégalais, Macky sall a présenté ses condoléances au gouvernement et au peuple algériens, à travers un tweet dans lequel il a salué la mémoire de l’ex-président en le qualifiant de « grand dirigeant africain ».
-Dans un tweet publié suite au décès de l’ex-chef d’État, l’agence officielle omanaise a indiqué que le sultan d’Oman, Haïtham ben Tariq, a présenté ses condoléances au président de le République  Abdelmadjid Tebboune .
-Dans son message, le monarque  bahreïni reconnait « le rôle joué par feu Bouteflika pour consolider les relations fraternelles entre les deux pays, mais aussi pour servir les causes de la nation».
-Le diplomate et porte-parole de Cuba, Bruno Rodriguez, a mentionné dans un tweet aujourd’hui, que Bouteflika était « un ami proche de Cuba et de sa révolution ». Il a également présenté ses condoléances « au peuple et au gouvernement algériens  et à la famille du défunt. »
R. N.