équipe du FLN

L’Equipe du FLN sera honorée par l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris

L’Équipe du Front de Libération Nationale (FLN) qui, à travers ses exploits footballistiques, avait « boosté » la Guerre d’indépendance (1954-1962), sera honorée par l’Institut du monde arabe (IMA), lors d’une exposition prévue du 10 avril au 21 juillet 2019, sous le thème « Foot et Monde arabe, la révolution du ballon rond »,a indiqué samedi la Fédération algérienne de football (FAF).
Onze temps forts sont inscrits au programme de cette exposition, dont un qui sera consacré à l’Algérie, et qui sera mise à l’honneur à travers l’histoire de la glorieuse Équipe FLN, avec au passage « un petit clin d’œil à la sélection de 1982″, qui avait disputé la première Coupe du monde dans l’histoire du football algérien.
La Fédération algérienne de football (FAF), avec l’appui du Ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), a été mise à contribution dans le cadre de cette exposition, en intégrant deux pièces emblématiques, à savoir : le trophée de la CAN-1990 et celui de la Coupe Afro-asiatique de 1991, ainsi que d’autres objets symboliques.
Dans la scénographie consacrée à l’équipe du FLN, seront représentés des extraits du film-documentaire « Les rebelles du foot’ » de Gilles Perez (la partie sur le FLN avec les interviews de Mr Rachid Mekhloufi), ainsi que des archives photos et des coupures de presse.
Le vernissage de l’exposition se tiendra le lundi 8 avril prochain, à l’Institut du monde arabe en présence du Ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Mr Jean-Yves Le Drian, et plusieurs convives dont le président de la FAF, Mr Kheireddine Zetchi, invité à cette circonstance.

Suspension partielle de l’alimentation en eau potable lundi à Alger
Une suspension de l’alimentation en eau potable impactera, le lundi 1 avril, certaines communes d’Alger et reprendra progressivement durant la nuit du même jour au lendemain, annonce vendredi la Société des Eaux et de l’Assainissement d’Alger (SEAAL). Les communes concernées par cette perturbation, qui s’étalera de 08 h 00 à 23 h 00, sont El Biar; Hydra; Ben Aknoun (Chemin Doudou Mokhtar); Bir Mourad Raïs (sauf quartier des Verges) et enfin Birkhadem (zone de Tixeraine), précise un communiqué de la SEAAL. Tout en expliquant que cette perturbation est due à la mise en service d’une nouvelle station de pompage, la SEAAL indique que cette procédure nécessite des travaux de trois (03) raccordements de canalisations de refoulement, l’objectif étant de «sécuriser» l’alimentation en eau potable durant la saison estivale. À ce titre, la Société informe ses clients de la mise en place d’un dispositif de citernage au profit des usagers prioritaires (établissements publics et hospitaliers), tout en les priant de «l’excuser» pour les désagréments induits par ces travaux et met à leur disposition, pour information, les coordonnées de son Centre d’Accueil téléphonique opérationnel (1594) , joignable en permanence, de jour et de nuit.

Crash d’Ethiopian Airlines : la famille d’un Rwandais porte plainte contre Boeing
La famille d’un Rwandais décédé dans l’accident d’un 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines qui a fait 157 morts le 10 mars courant a déposé plainte jeudi à Chicago contre Boeing, ont rapporté vendredi des médias, citant son avocat. La plainte a été déposée devant un tribunal de Chicago par le cabinet Podhurst Orsek pour le compte de la famille de Jackson Musoni, un citoyen rwandais de 31 ans, qui faisait partie d’au moins 22 employés de l’ONU à bord du vol 302 d’Ethiopian s’étant écrasé au sud-est d’Addis-Abeba quelques minutes seulement après le décollage. La famille de M. Musoni accuse Boeing d’avoir conçu un système anti-décrochage MCAS défectueux. «Il y a eu une reconfiguration de l’avion, ce qui signifie que les moteurs ont été avancés (…), changeant sans aucun doute la forme du fuselage et au final altérant l’aérodynamisme», a indiqué Steven Marks, le conseil de la famille de Jackson Musoni, cité par des médias.
«En plus, les pilotes n’étaient pas au courant du système» MCAS, a-t-il dit. Boeing n’a pas souhaité réagir, selon des médias. «Nous ne pouvons pas faire de commentaire sur la plainte.
Nous présentons nos condoléances aux familles et aux proches des passagers d’Ethiopian Airlines. Boeing continue de prendre part à l’enquête et travaille avec les autorités pour évaluer les nouvelles informations au fur et à mesure qu’elles sont disponibles», a déclaré un porte-parole par courriel.

Cinq blessés dans un accident de la route à Mascara
Cinq (5) personnes ont été blessées suite à un accident de la circulation survenu dans la commune de Beniane (wilaya de Mascara), a-t-on appris vendredi auprès des services de la Protection civile. L’accident s’est produit, jeudi soir, suite à une collision entre deux véhicules utilitaires, causant des blessures à différents degrés de gravité à cinq personnes, a précisé le chargé de communication à la direction de la Protection civile, le lieutenant M’henni Tahar. Les blessés ont été évacués par les agents de la Protection civile, vers le service des urgences de l’hôpital de Ghriss.

Russie : découverte d’un trésor perdu pendant près d’un siècle
Plus de 2 000 objets en argent pesant au total 400 kilos, remontant à la révolution bolchévique il y a un siècle, ont par hasard été découvert par des ouvriers à Saint-Pétersbourg, en Russie, un trésor de la famille Narychkine qui était considéré comme perdu, ont rapporté mardi, des médias. Grande famille noble de l’époque tsariste, les Narychkine ont fui la Russie après la révolution bolchévique de 1917.
C’est dans l’un des manoirs leur ayant appartenu dans la deuxième ville du pays qu’a été découvert ce trésor estimé à environ 2,6 millions d’euros. «Une trouvaille de la sorte est extrêmement rare : un trésor dans son intégrité, ayant appartenu à une même famille et très bien conservé. C’est unique», s’est félicitée Olga Taratynova, la directrice du musée du palais de Tsarskoïé Selo, à qui est revenue la collection.
«À l’époque, tout cela faisait partie d’objets du quotidien de l’une des familles les plus riches de Russie», a souligné Mme Taratynova, relevant une «valeur artistique énorme», par exemple avec un service de table exécuté par le joaillier de la cour impériale.
Le trésor a été découvert en 2012 lors de travaux de réparation dans un bâtiment situé en plein centre de l’ancienne capitale impériale. Les ouvriers y ont découvert par hasard, après avoir cassé une maçonnerie en briques, une petite salle secrète renfermant des caisses remplies d’objets en métal précieux.