Le syllogisme du turban

Par Hafidh A. Settar

-Tout enturbanné-en dehors du Golfe ?- est un terroriste -Hassan Nasrallah est enturbanné
-Donc Hassan Nasrallah est un terroriste
C’est là un supposé néo syllogisme inventé -supposément- par les pays du Golfe arabo-musulman plus kek choz -très férus pourtant de turbans-.
Pour tomber le hezbollah libanais.
Ces royaux enturbannés donc -comme les désignait l’éternel regretté Houari Boumediène- ne nous disent pas pourquoi -même si nous le savons- mais nous demandent de les suivre.
Et là, rien ne va plus.
On l’explique :
-Nasrallah est l’ennemi d’Israël
-Nous sommes ennemis d’Israel -n’en déplaise à Ferhat M’Henni, le mac de Berbérie-
-Donc Nasrallah est notre ami !
Le turban ne valant rien sans la moustache, ce syllogisme peut mieux tenir mieux la route…
H. A. S.