Sahli

LE SG DE L’ANR JETTE UN PAVÉ DANS LA MARRE : « Nous avons été volés de 5 sièges à Alger »

Le secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, a indiqué que l’objectif de sa participation aux élections législatives est d’obtenir une Assemblée populaire légitime et qualifiée, regrettant que le pourcentage de participation aux élections était relativement faible.
Lors d’une conférence de presse, tenue au siège de son parti, Sahli a déclaré que son parti est rentré dans la course pour les législatives avec environ 400 candidat « qualifiés ». « Nous avons mené une campagne à la hauteur, loin de l’argent sale et du populisme », a-t-il indiqué, ajoutant «  l’organisation du scrutin à son temps est un acquis constitutionnel, qui a permis l’égalité des chances et l’émergence de nouveaux visages ».
En sus, le même responsable politique a critiqué la nouvelle loi électorale qui, selon lui, n’a pas été « examinée » en profondeur, et était « la cause » de l’augmentation des voix abstentionnistes portées à 75%. Précisant que les résultats des sièges annoncés à l’APN et des partis vainqueurs sont « inattendus et illogiques ». Par ailleurs, Sahli a révélé l’existence d’ « abus » dans les élections législatives et accuse les premiers partis d’avoir gagné « par la fraude », laquelle « n’honore  pas »  le pays. Pour preuve, selon lui, plusieurs dépassements ont été enregistrés le jour du vote, et que l’Autorité nationale des élections n’ « a pas pu intervenir à temps ». D’ailleurs, l’Alliance nationale républicaine réclame 5 sièges dans la nouvelle APN, qui « nous ont été volés à Alger », dénonce Sahli.
Sarah O.