manque d'oxygène dans les hôpitaux

L’ALGÉRIE A PASSÉ UNE COMMANDE D’URGENCE DE 3 000 UNITÉS : 750 concentrateurs d’oxygène réceptionnés

Au lendemain de l’annonce du Premier ministère de l’acquisition d’une commande d’urgence de concentrateurs d’oxygène pour pallier au déficit en la matière dans les services Covid-19, un premier lot de 750 concentrateurs a été réceptionné, sur un total de 3 000 unités, à l’aéroport de Boufarik à Blida, à bord d’un avion de l’Armée nationale populaire.
C’est ce qu’a annoncé dans un communiqué repris par l’APS, le Projet « Réponse solidaire européenne à la Covid-19 en Algérie » à propos de ces équipements qui seront mis à la disposition des structures sanitaires en ces temps de déficit en concentrateurs d’oxygène avec une montée en puissance des contaminations au variant Delta.
L’acheminement de ces concentrateurs est assuré par un avion de transport de l’Armée nationale populaire et sera réceptionné à la base logistique de Boufarik. Le reste de la commande sera acheminé la semaine prochaine par voie aérienne. Cette commande intervient en réponse à une demande « expressément » présentée par le ministère de la Santé. La centrale d’achats du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) basée à Copenhague a réussi à sécuriser cette « importante » commande dans un contexte de « forte » demande mondiale pour les concentrateurs d’oxygène utilisés dans la prise en charge des patients atteints de Covid 19.
Le projet annonce également avoir réceptionné, le 25 juillet au port d’Alger, une commande de 1,1 millions de masques sanitaires de type FFP2/N95 au profit des professionnels de la santé. Ce lot viendra s’ajouter aux 6 millions de masques déjà livrés par le Projet à la Pharmacie Centrale des Hôpitaux.
Le Projet « Réponse solidaire européenne à la Covid-19 en Algérie » est une initiative intégrée entièrement financée par l’Union européenne pour un montant total de 43 millions d’euros. L’initiative est mise en œuvre par le PNUD Algérie en partenariat avec le ministère de la Santé.
Il vise à appuyer le système national de santé publique dans sa lutte contre les conséquences induites par la propagation rapide de la pandémie de Covid-19.
F. B.