tebboune poutine

LA RUSSIE PRÉPARE ACTIVEMENT LA VISITE DU PRÉSIDENT ALGÉRIEN : Le sommet Poutine – Tebboune  pour bientôt

Point de répit pour le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Son agenda diplomatique ne le lui permet pas de souffler au rythme des déplacements qu’il a eu et qu’il aura à faire à l’étranger. Après être rentré de la Turquie la semaine dernière, le chef de l’État se retrouve au demeurant en Italie, où il aura à discuter avec son homologue Sergio Mattarella du renforcement de la coopération stratégique. La prochaine destination du chef de l’état est désormais connue : le pays de Poutine. En effet, sollicité avec insistance, à deux voire trois reprises par son homologue russe, Vladimir Poutine, à effectuer une visite dans son pays, le président Tebboune prépare d’ores et déjà le rendez-vous de Moscou. L’invitation a été formalisée officiellement lors de la récente visite du ministre des Affaires étrangères russe à Alger. Si maintenant l’invitation du locataire du Kremlin est de notoriété publique, il n’en demeure pas moins, qu’à présent, les préparatifs de la visite vont bon train et Moscou se prépare à dérouler le tapis rouge au président algérien.
Et l’information sort de la bouche du très officiel chef de la diplomatie russe à ce sujet. Dans une déclaration faite à « Russia Today », et reprise par des médias algériens, Serguei Lavrov annonce que le prochain sommet algéro-russe qu’auront à diriger les présidents Poutine et Tebboune aura lieu dans un proche avenir. Bien que la date et le lieu de cette rencontre n’aient pas été précisés, on sait, au moins, qu’elle interviendra lors de la prochaine visite du chef d’État algérien en Russie. À l’heure où les liens avec l’Afrique en général vont dans le sens du raffermissement, l’Algérie entretient une relation privilégiée et fort stratégique avec la Russie. C’est ainsi que la visite de Lavrov à Alger d’il y a deux semaines, était l’occasion pour les deux parties de consolider davantage le partenariat stratégique algéro-russe.
Partant de ce défi mûrement réfléchi des deux côtés, la prochaine visite du président Tebboune à Moscou sera marquée, en toute vraisemblance, par la consolidation de la coopération bilatérale dans tous les domaines d’activité. Sur le plan politique, on le sait, les deux pays entretiennent un respect mutuel et partagent une vision commune sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun. Il n’y a qu’à rappeler les propos du chef de la diplomatie russe depuis Alger, à propos notamment de la position de l’Algérie sur le conflit ukrainien, pour le constater. Lavrov avait en effet salué la position « équilibrée » de l’Algérie sur la question.
Farid Guellil