Halliche

Il revient en force dans le championnat portugais : Halliche tient à participer à sa 4e CAN

Ce n’est un secret pour personne, la charnière centrale, qui constituait autrefois une des grandes forces des Fennecs, est devenue le maillon faible de la sélection algérienne depuis de nombreuses années. En conséquence, c’est le compartiment qui pose le plus de problèmes à l’entraineur national Djamel Belmadi. Dans ce sens, les dernières semaines ont apporté de bonnes et de mauvaises nouvelles pour le patron des Verts. D’une part, le défenseur du RC Lens, en l’occurrence Mehdi Tahrat, qui s’est imposé comme titulaire indiscutable chez les Verts version Belmadi, s’est assez sérieusement blessé au genou. Ce dernier ne devrait pas être rétabli avant la fin du mois d’avril ce qui risque de l’éloigner de la CAN. D’autre part, les récentes prestations de Rafik Halliche n’auraient fait que rassurer le sélectionneur national qui a toujours gardé dans un coin de sa tête la carte de l’expérimenté Halliche. En effet, la superbe forme de l’actuel pensionnaire du championnat portugais se confirme de match en match. Pas plus d’il y a quelques jours, il a été l’auteur d’une excellente performance face au leader du championnat, le FC Porto. Le solide défenseur de Moreirense a été même désigné homme du match. Il n’est ainsi pas étranger à la bonne marche de son équipe cette saison, qui pointe actuellement à une honorable 5ème place au classement de la Liga Nosjuste, alors qu’elle est habituée à jouer à chaque fois sa survie parmi l’élite. Et s’il Il y a encore quelques semaines, la présence de Rafik Halliche dans les 23 était davantage perçue comme un apport psychologique à cette sélection, les données ont carrément changé. Eu égard à son niveau actuel, le recordman algérien des matchs disputés en phase finale de Coupe du monde (7), pourrait s’imposer comme un choix naturel dans l’axe de la défense des Fennecs. Il s’agirait alors de l’associer à un défenseur qui offre une complémentarité à lui. Ça pourrait être Bensebaïni ou même Benlamri. Belmadi pourrait aussi opter pour une défense à trois, un système de jeu que maitrise parfaitement Mandi, et qui fait de lui actuellement l’un des meilleurs défenseurs de la Liga espagnole.
H. S.