FFS

IL APPELLE À LA PRÉSERVATION DU CARACTÈRE PACIFIQUE DE LA PROTESTATION : Le FFS rend hommage au Hirak

Le Front des forces socialistes (FFS) a salué hier la bonne organisation et le pacifisme de Mouvement populaire et rendu hommage aux citoyens en mobilisation depuis 10 mois, alors que la communauté internationale célèbre la Journée internationale des droits de l’homme (10 décembre de chaque année). « Le FFS tient en ce jour solennel à rendre un vibrant hommage à notre peuple qui, lui, s’est mobilisé depuis 10 mois de façon continue, unitaire et pacifique, pour instaurer un État respectueux de ces droits », a souligné le coordonateur de l’Instance présidentielle du parti, Ali Laskri dans un communiqué. « Le FFS appelle en même temps le vaillant peuple algérien à pré- server le caractère pacifique et unitaire de sa révolution qui suscite l’admiration des peuples de tous les continents, pour faire triompher son combat pour les droits humains et la démocratie », a ajouté Laskri, tout en incitant « les décideurs du pays à la sagesse et à la raison ». « Il est encore temps de reconsidérer ses décisions unilatérales et arbitraires pour s’inscrire dans un processus d’apaisement et de dialogue sérieux, patriotique et responsable », a-t-il soutenu. Concernant les élections présidentielles de ce jeudi, le FFS, qui a déjà annoncé son boycott, déplore le fait que le pouvoir « s’obstine à maintenir sa feuille de route politique en imposant une alternance clanique du régime à travers la supercherie électorale du 12 décembre prochain ». «Ni la propagande médiatique mensongère, ni les provocations, ni le dispositif répressif, juridicopolicier, ni les condamnations des détenus d’opinion, n’ont pu venir à bout de la forte détermination de tout un peuple à rejeter ce scrutin et poursuivre ses manifestations jusqu’à l’aboutissement de son combat pour un Etat de droit démocratique et social. Il faut s’en féliciter », a estimé le FFS. Le plus vieux parti de l’opposition a averti d’ailleurs que « le maintien de ce scrutin présidentiel contre la volonté populaire et à contre-courant du mouvement historique d’émancipation des peuples ne fera qu’exacerber la crise multidimensionnelle qui ronge le pays ». Et de conclure : « Le FFS fidèle à ses principes, à ses valeurs et à ses engagements historiques envers le pays et le peuple algérien, en symbiose avec la révolution populaire, se veut à l’avantgarde de son combat pacifique pour l’avènement de la Deuxième République et l’édification d’un État de droit où régneront la liberté, la démocratie et la justice sociale ».
Hamid Mecheri